Top 3 des idées reçues sur l'entraînement au poids du corps

Top 3 des idées reçues sur l'entraînement au poids du corps

Vous est-il difficile de croire aux nombreux bienfaits de l'entraînement au poids du corps ? Certaines personnes ne jurent que par d'autres formes d'entraînement, d'autres l'ont pratiqué, mais pas correctement, et d'autres encore ne l'ont même pas essayé. Bien souvent, ce sont ces personnes qui mettent en doute les nombreux avantages de cet entraînement. Dans cet article, nous abordons et démantelons les trois idées reçues les plus fréquentes sur l'entraînement au poids du corps.

Idée reçue n°1 : Les exercices au poids du corps ne permettent pas de se muscler.

Il n'y a rien de moins vrai. Utiliser son corps pour créer une résistance constitue un stimulus de surcharge pour vos muscles qui leur permet non seulement de gagner en force, mais aussi en volume. Pour qu'un muscle se développe, il doit être soumis à des contraintes plus importantes que celles auxquelles il est habitué, puis il doit se reposer afin de s'adapter à la charge supplémentaire. Peu importe le type de résistance dont il s'agit, car, en réalité, vos épaules ne sauront pas faire la différence entre des haussements d'épaules avec des poids et des Pullups. Alors, si quelqu'un vous dit cela, ne l'écoutez pas : avec une résistance appropriée, une alimentation saine et suffisamment de repos, vous pouvez vous muscler grâce aux entraînements au poids du corps.

Idée reçue n°2 : Vous ne pouvez pas ajuster le degré de résistance.

Même si vous ne pouvez pas ajouter ou enlever physiquement des poids comme vous le faites en musculation classique, cela ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez pas progresser. Plutôt que d'ajouter du poids, il vous suffit d'ajuster. En changeant l'angle de votre corps ou l'impulsion autour d'une articulation, vous pouvez créer une résistance différente pour les muscles que vous souhaitez travailler.

Il est également possible d'augmenter l'intensité en prolongeant la durée de contraction des muscles à chaque répétition. Par exemple : avez-vous déjà essayé d'effectuer des Pushups et de maintenir votre corps à quelques centimètres du sol pendant cinq secondes ? Si oui, vous savez alors ce que ça fait. En effet, si vous augmentez la durée de contraction d'un muscle, la synthèse des protéines musculaires (développement musculaire) est plus élevée, mais le nombre de répétitions diminue. Au contraire, si vous augmentez le nombre de répétitions d'un exercice, vous gagnez un peu moins de masse musculaire, mais vous développez votre endurance et votre explosivité. Trouver le juste milieu entre ces deux types d'entraînement vous aidera, en tant qu'athlète, à exceller dans tous les domaines.

Freeletics4.0 Dorian Final 6 cut

Idée reçue n°3 : L'entraînement au poids du corps ne brûle pas autant de calories que les séances de cardio.

En plus de brûler autant de calories qu'une course de longue distance effectuée à une allure confortable (ou d'autres sports d'endurance), les exercices au poids du corps stimulent également le développement musculaire. L'augmentation de la masse musculaire entraîne une augmentation du nombre de calories brûlées au repos (et de votre taux métabolique au repos). Si vous vous entraînez dans la zone d'entraînement de haute intensité, vous profiterez également de l'effet afterburn (EPOC), durant lequel votre corps continue de brûler des calories longtemps après la fin de votre dernière série.

Mais l'entraînement ne consiste pas seulement à brûler des calories, il s'agit également d'améliorer vos performances et surtout : d'être en bonne santé. Les exercices au poids du corps font travailler toute l'amplitude de mouvement de vos muscles et de vos articulations, et améliorent leur stabilité, leur mobilité et leur souplesse. Ainsi, non seulement vous retrouvez la forme en brûlant des calories et en vous musclant, mais vous augmentez également votre longévité.

Tout au long de votre parcours, vous entendrez de nombreuses personnes donner leur opinion sur votre entraînement au poids du corps. N'oubliez pas : ce qui importe, ce n'est pas ce que les autres disent, mais plutôt les résultats que vous obtenez. Gardez la tête haute, augmentez votre durée de contraction, mangez sainement et, en quelques semaines, vous leur prouverez qu'ils ont tort.