7 raisons pour lesquelles les femmes devraient s’entraîner avec Freeletics

DSC 7125 Bearbeitet

Quand il s’agit de fitness et des rôles respectifs hommes/femmes, nous sommes habitués à l’image d’une femme qui s’entraîne en douceur, pendant que l’homme, lui, déploie beaucoup d’énergie. On se représente, par exemple, les femmes en train de faire leur jogging, le visage resplendissant de bonheur ; par contre, on s’imagine les hommes en train de soulever de lourdes altères, en sueur, la bouche déformée par l’effort. Ces différentes façons de voir les choses nous montrent que, quand il s’agit de se maintenir en forme et de chercher à avoir un corps sportif, il existe différentes sortes d’entraînement plus ou moins bien adaptées aux hommes ou aux femmes.

Dans la pratique, des différences entre hommes et femmes apparaissent certes dans la manière de s’entraîner, mais ces différences sont le résultat d’objectifs différents, que chaque personne se fixe individuellement. Sur le plan physiologique, métabolique ou biologique, il n’y a toutefois aucune raison pour que les femmes ne s’entraînent différemment. La façon dont une personne s’entraîne dépend toujours de son objectif personnel, et non de son sexe.

Aussi, de plus en plus de femmes suivent un entraînement particulièrement intensif, tel que celui de Freeletics. Très intensif signifie que, pendant un laps de temps très court, on pousse ses limites le plus loin possible, créant ainsi une stimulation d’entraînement très élevée. Nous allons vous présenter ci-dessous quelques-uns des effets de l’entraînement Freeletics sur le corps féminin :

Freeletics est un moyen très efficace contre la graisse corporelle

De nombreux Athlètes Libres ont pour objectif de réduire leur masse graisseuse. L’entraînement très intensif, combiné à des exercices d’endurance, s’est avéré être particulièrement efficace, puisqu’il accélère le métabolisme et contribue à la création d’un effet de postcombustion important, pendant que les exercices d’endurance – notamment la course à pied – réduisent la mauvaise graisse corporelle.

Freeletics raffermit les muscles !

Beaucoup de femmes n’attendent qu’une seule chose du sport : le raffermissement musculaire. En fait, en matière de physiologie de l’entraînement, l’expression « raffermir les muscles » n’existe pas. Cette expression se réfère à l’impression purement visuelle des muscles qui ressortent légèrement du corps. Cet effet visuel est dû, d’une part, à la réduction de la masse corporelle et d’autre part, à un renforcement musculaire résultant de la croissance intra-musculaire ainsi que de l’augmentation des réserves en eau et en glycogène. Cela signifie qu’en fait, du tissu musculaire se forme et que les muscles augmentent leurs réserves énergiques, sans toutefois que les muscles de la femme ne prennent significativement en volume. Certes, la musculature féminine est capable d’hypertrophie elle aussi mais, du fait d’un taux plus faible en testostérones, cela se produit à des proportions et à vitesse moindres que pour l’homme. Freeletics traite également tous les muscles importants sur un pied d’égalité pour obtenir l’image générale d’un corps « raffermi ».

Freeletics entraîne les mouvements

Freeletics est un entraînement dit fonctionnel. Cela signifie qu’il n’entraîne pas qu’un seul muscle ou qu’une partie de muscle, mais de nombreux et importants groupes musculaires, en une fois, entraînant ainsi chaque mouvement dans son intégralité. Vous vous sentez alors mieux dans votre corps, vous vous tenez plus droit et êtes plus sûrs dans vos mouvements. Vous respirez davantage la confiance en vous, mais cela se traduit également dans toutes vos actions du quotidien.

Freeletics entraîne l'esprit

Pendant un Workouts ou Run très intensifs, notre corps produit l’hormone du bonheur et ralentit l’activité de certaines régions du cerveau, comme si une réinitialisation du cerveau avait lieu. Parfait pour se déconnecter et laisser de côté les problèmes du quotidien. À court et long terme, cela conduit à un Moi plus équilibré, une humeur bien meilleure, et entraîne de plus la capacité à se concentrer sur soi-même, tout comme le fait la méditation !

À muscles plus forts, dos renforcé

De nombreuses femmes doivent faire face à une faible musculature au niveau du dos et du haut du corps et de là, des douleurs au dos indues. Les Exercices Freeletics, tels que les Push-ups et les Burpees, mais aussi les Sit-ups, renforcent le dos et le milieu du corps, jouant tous deux un rôle particulier en tant qu’éléments centraux de la musculature.

Freeletics protège de la fragilité due à l'âge

Du fait de la chute de leur taux d’œstrogènes pendant la ménopause, les femmes sont davantage exposées au risque d’ostéoporose, puisque les œstrogènes sont directement liés à la croissance et densité osseuses. La meilleure façon de se protéger de la fragilité osseuse ou même des fractures liées à l’âge, est d’avoir une bonne musculature pouvant ainsi soulager notre squelette. Qui se constitue dès maintenant une bonne musculature et l’entraîne continuellement, réunit les meilleures conditions possibles pour demain !

Freeletics raffermit les tissus conjonctifs

La plupart des femmes ont, à cause de leur taux plus faible en testostérones, un tissu conjonctif plus faible que chez l’homme, ce qui se traduit par la soi-disant peau d’orange. Sur le plan de la santé, ce n’est certes pas inquiétant, mais beaucoup de femmes vivent mal ce phénomène. Le sport s’avère contribuer efficacement au renforcement des tissus conjonctifs et au raffermissement de la peau. Il existe plusieurs raisons à cela : à chaque mouvement, la peau est, pour ainsi dire, entraînée et mieux irriguée, des testostérones sont produites, surtout en cas d’efforts intensifs, et le collagène est transporté dans les cellules cutanées. Sans compter le fait qu’avec la diminution de la masse graisseuse corporelle, les cellules graisseuses apparaissant dans les zones habituelles et provoquant cette fâcheuse forme en creux, se réduisent elles aussi.

À objectif égal, de réelles différences existent toutefois, mais surtout dans le domaine de l’alimentation, puisque le métabolisme masculin et féminin divergent fortement en raison de prédispositions hormonales différentes certaines. Quelles différences existe-t-il, quel est l’essentiel à savoir sur ce sujet et quelles conséquences cela entraîne-t-il, vous le saurez prochainement.