Obtenir votre Coach

Des athlètes réels avec des objectifs concrets pour l’été : Découvrez leurs secrets

Header 3

Les performances et la concentration d’un athlète sont toujours meilleures lorsqu’il y a un objectif en jeu. Dans cet esprit, nous avons demandé à certains de nos ambassadeurs Freeletics apparaissant dans la vidéo de notre nouvelle campagne « Personnes réelles. Résultats concrets » si, pour eux, cet objectif était l’été.

Découvrez ce à quoi aspirent les vrais athlètes, comment ils parviennent à l’obtenir et s’ils considèrent réellement l’été comme la saison de toutes les performances.

Rencontrez les athlètes:

Hanna

Âge : 25 ans
Profession : Étudiante
Lieu d’entraînement : Essen, Allemagne
A commencé Freeletics car : “Je n’avais pas la forme et j’avais besoin de changer mon mode de vie.”
Athlète Libre depuis : 2015
Workout préféré : Aphrodite
Message de motivation préféré :

“Ne vous contentez pas de rêver d’une meilleure version de vous-même ; mettez votre plan à exécution. Ce ne sera pas toujours facile et vous aurez des doutes, mais vous y parviendrez ! Restez concentré(e) et croyez en vous et en ce que vous aimeriez accomplir. Montrez au monde ce dont vous êtes capable !”

Quentin

Âge : 26 ans
Profession : Technicien d’approvisionnement
Lieu d’entraînement : Lille, France
A commencé Freeletics car : “Je voulais voir si les 15 semaines de transformation fonctionnaient (ça a été le cas et vous pouvez découvrir son histoire ici).”
Athlète Libre depuis : mars 2015
Workouts préférés : Kronos et Dione
Message de motivation préféré :

“Si vous n’essayez jamais, vous ne réussirez jamais, mais si vous essayez, vous pourriez bien vous surprendre.”

Qu’est-ce que tu aimes le plus en été ?

Hanna : “L’été est ma saison préférée. Je suis plus active et je passe tout mon temps dehors à m’entraîner avec mon groupe Freeletics ou à courir dans la campagne située près de chez moi.”

Quentin : “Ce qu’il y a de mieux en été, c’est bien entendu le soleil. Je suis impatient de pouvoir sortir et de trouver de nouveaux lieux d’entraînement Freeletics et des groupes de personnes qui partagent ma passion.”

Crois-tu aux objectifs que l’on se fixe pour l’été ?

Hanna : “Oui, sans hésiter. En hiver, je prévois des évènements pour l’été, alors quand il est enfin là, je suis très enthousiaste et motivée. C’est ce qui m’aide à traverser la période hivernale, car j’ai beaucoup de mal avec l’obscurité et le froid.”

Quentin : “Je me fixe des objectifs tout au long de l’année, mais c’est en été que je me surpasse réellement car, à cette époque, les courses et les évènements sont beaucoup plus nombreux, augmentant ainsi mon ambition.”

Ton objectif pour l’été est-il uniquement esthétique ou plutôt axé sur les performances ?

Hanna : “C’est un mélange des deux. Bien entendu, j’aimerais bien que mon corps soit davantage défini pour l’été, surtout mes jambes et mes abdos. Il faudrait pour cela que je fasse plus de course à pied et d’exercices de buste, comme les Leg Levers ; ils sont violents mais je sais qu’ils sont efficaces. En ce qui concerne les performances, j’ai quelques courses d’obstacles de prévues ces prochains mois, telles que la Spartan Race. Travailler la course et le buste me sera donc, là aussi, bien utile. Je sais que l’esthétique et les performances vont de pair.”

Quentin : “Pour moi, ce sont les performances. Cet été, j’aimerais vraiment être plus en forme que jamais. Je me suis inscrit à quelques courses à pied et courses d’obstacles. J’ai donc dû adapter mon programme d’entraînement en conséquence, c’est-à-dire 2 heures par jour, à raison de 6 jours par semaine, et j’ai commencé à combiner les trois applis Freeletics : Gym, Running et Bodyweight. En ce qui concerne l’esthétique, il est certain que je vais travailler davantage le haut de mon corps, mais c’est simplement pour le plaisir d’effectuer les exercices. La force acquise s’avèrera surtout utile pour la course d’obstacles et, accessoirement, aussi pour la plage.”

Comment concilies-tu l’entraînement et les vacances ?

Hanna : “J’emporte mon tapis d’entraînement où que j’aille. Vacances relaxantes ou non, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à le prendre avec moi, car je ne suis jamais à l’abri d’avoir un pic d’énergie ou une envie subite de m’entraîner, ce qui se produit très souvent. Je programme mes entraînements exclusivement le matin, car je peux ensuite profiter du reste de la journée pour me détendre ou faire du tourisme.”

Quentin : “Je prends toujours le temps de m’entraîner, que ce soit en vacances ou à la maison, alors je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir besoin de trouver un quelconque équilibre. Je concilie déjà plutôt bien les deux, et j’ai la ferme intention de continuer ainsi.”

Et en matière de nourriture, tes habitudes alimentaires changent-elles en été ?

Hanna : “Oui. Je préfère les aliments plus rafraîchissants, tels que les fruits, les légumes et les salades, aux sucreries et au chocolat. La seule chose « malsaine » qui me fait davantage envie, c’est la glace ; de préférence à la fraise et à la noisette, mes péchés mignons. Mais puisque j’ai adopté une alimentation saine et que je suis relativement rigoureuse, je pense qu’il n’y a pas de mal à me faire plaisir de temps à autre. À mes yeux, il est également important que je puisse profiter de mes vacances d’été et vivre toute sorte d’expériences culinaires. J’ai conscience du travail que j’ai accompli jusqu’ici et je sais que les choses reprendront leur cours normal dès que je rentrerai chez moi.”

Quentin : “Pas vraiment. Je m’en tiens à une alimentation assez équilibrée tout au long de l’année. Je mange par exemple un yaourt au soja et des fruits pour le petit-déjeuner, de la viande avec des légumes pour le déjeuner et un petit en-cas, tel que des œufs, pour le dîner. La seule différence, c’est que j’augmente ma consommation de fruits de saison disponibles en été.”

As-tu des règles d’or en matière d’alimentation ?

Hanna : “Éviter les fast-foods et l’alcool.”

Quentin : “Je ne suis pas certain que ce soit une règle, mais je mange toutes les trois heures. J’évite également tous les sucres qui ne sont pas naturels et ne mange que des glucides provenant d’aliments complets. De temps à autre, je m’autorise une journée de malbouffe, durant laquelle je ne fais pas trop attention à ce que je mange, mais en général mon alimentation reste saine tout au long de l’année.”

Pour terminer, d’après toi, pourquoi as-tu été choisi(e) pour la campagne « Personnes réelles. Résultats concrets » ?

Hanna : Je pense que de nombreuses femmes peuvent s’identifier à moi. Je ne suis pas particulièrement musclée et, à vrai dire, il existe des personnes beaucoup plus sportives que moi et qui réalisent de meilleurs chronos, mais je n’en suis pas moins une athlète. J’ai un objectif, je suis disciplinée et je cherche toujours à inspirer et à motiver d’autres personnes. Et c’est la définition même d’un Athlète Libre.

Quentin : “Tout simplement parce qu’à la minute où j’ai commencé Freeletics, je m’y suis donné à fond et j’ai travaillé dur. Cela a complètement changé ma vie car, auparavant, j’étais plus timide et introverti. Je n’avais ni objectifs, ni projets concrets. Mais grâce à mon entraînement et à mon dévouement, je suis désormais tout l’opposé. Je suppose que c’est le message que Freeletics souhaite communiquer.”

Tous les visages que vous apercevez dans cette vidéo sont ceux de vrais utilisateurs de Freeletics. Des personnes réelles avec des résultats concrets. Rencontrez les autres – Jeanne et Gustavo – sur le Blog de Freeletics ou suivez-les sur l’appli et découvrez comment vous pouvez, vous aussi, devenir un Athlète Libre et accomplir vos objectifs les plus ambitieux.

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/x0SO4nPIwLs

Suivez ces Athlètes Libres dans l’appli Freeletics Bodyweight :

Jeanne, Gustavo, Hanna, Quentin