Trop manger après une séance d’entraînement

Header PostwrokoutUnbenannt 1

Soyons honnêtes, qui n’a jamais pensé à l’en-cas délicieux qui l’attendait au terme d’un entraînement intense ? Ou bien employé l’expression « tu l’as bien mérité » pour justifier un excès à l’issue d’une séance ?

Nombre de personnes utilisent leur entraînement comme une excuse pour manger tout ce dont elles ont envie après l’effort. Toutefois, ce qu’elles n’ont pas compris, c’est qu’un tel comportement peut les amener à commettre régulièrement des excès sans même le remarquer. Et soudainement, elles se retrouvent à consommer plus de calories qu’elles n’en ont réellement brûlées. Vous plaidez coupable ? Dans ce cas, poursuivez votre lecture pour découvrir comment y remédier ainsi que ce à quoi devrait réellement ressembler un en-cas sain après l’entraînement.

Pourquoi en venons-nous à trop manger après une séance d’entraînement ?

La psychologie de la « récompense »

Au début, il est difficile de s’entraîner régulièrement. Nous devons sortir de notre zone de confort. Nous nous demandons souvent pourquoi nous le faisons. Et avant même de pouvoir constater les résultats, beaucoup se mettent en quête d’un autre type de récompense. C’est à ce moment-là que les friandises entrent en jeu. Le problème, c’est que dans la plupart des cas, nous n’optons pas pour les « friandises » les plus saines, mais plutôt pour des variantes riches en sucres et en calories. Mais ce n’est pas grave, « parce que je l’ai mérité ».

L’estimation des calories brûlées

Plusieurs études ont également démontré que de nombreuses personnes surestiment complètement le nombre de calories qu’elles brûlent durant un entraînement et sous-estiment celui contenu dans l’en-cas qu’elles consomment après l’effort. Elles finissent donc par absorber plus de calories qu’elles n’en ont brûlées.

Comment puis-je m’empêcher de trop manger après une séance ?

Ne vous affamez pas. Plus vous avez faim, plus vous risquez de manger davantage que nécessaire. Mangez régulièrement. Essayez de trouver des en-cas et des friandises aussi délicieux que sains, qui ne nuiront pas à vos résultats ou aux effets de votre entraînement.

Ensuite, essayez d’être réaliste quant à vos dépenses énergétiques. Effectuez quelques recherches pour connaître le nombre de calories que vous brûlez en moyenne au cours de votre entraînement et, à l’issue de votre séance, essayez d’opter pour un en-cas sain et approprié.

Freeletics Nutrition Coach

Voici à quoi devrait réellement ressembler l’en-cas consommé après l’entraînement

Cet en-cas doit vous permettre de refaire le plein d’énergie et de fournir à votre corps suffisamment de protéines pour augmenter le volume et la force de vos muscles, ainsi que réparer les tissus musculaires endommagés par l’entraînement.

Il doit être nutritif et renfermer des glucides et des protéines, qui vous garderont rassasié(e) plus longtemps. Vous pouvez très bien consommer un repas complet ou vous préparer un smoothie composé de fruits et d’une source de protéines. Ou vous pouvez tout simplement laisser votre Coach Nutrition choisir un en-cas pour vous.