Obtenir votre Coach

Découvrez qui sont les visages de Freeletics

MaleAmbassadors 1500x400

Chez Freeletics, nous rendons hommage aux efforts acharnés. Aux transformations. Aux parcours réalisés aussi bien qu’aux résultats obtenus. Nous glorifions ceux qui ont commencé tout en bas, et s’il existe un outsider, nous ferons alors partie de son équipe.

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/26nt6dAU1uo

C’est pourquoi les visages que vous voyez dans la nouvelle vidéo de Freeletics 4.0 ne sont pas ceux des habituels top models, athlètes professionnels ou cascadeurs. Ces athlètes et ambassadeurs Freeletics sont le reflet de ce que représente Freeletics : des personnes ordinaires qui ont décidé de se démarquer des autres, d’en finir avec les excuses et de consacrer chacune de leur journée à devenir la meilleure version d’elles-mêmes.

Voilà la définition d’un Athlète Libre. Découvrez à présent qui sont les visages de Freeletics :

Dorian

Dorian

Originaire de France, Dorian travaille en tant que développeur Web pendant la journée. Mais lorsqu’il n’est pas au bureau, vous le trouverez sur le terrain d’entraînement. C’est un Athlète Libre passionné depuis plus de 3 ans :

« Pour moi, être un Athlète Libre signifie que l’on peut s’entraîner n’importe où, n’importe quand, seul ou à plusieurs. Pas d’excuses. On ne cesse de progresser et de repousser ses limites à chaque fois. »

Et avec un PB de 13 minutes et 53 secondes sur Aphrodite, peu d’athlètes professionnels seraient en mesure d’égaler les performances de Dorian.

Tanja

Tanya

La définition même de l’expression « impossible à arrêter ». Née à Moscou, elle a grandi en Ukraine et à Cuba et vit désormais en Allemagne. Pour cette athlète, les conditions météorologiques extrêmes n’ont rien d’exceptionnel.

« Avec Freeletics, je poursuis mes objectifs, qu’il fasse 33 °C ou -13 °C. J’adore éprouver la sensation de POUVOIR LE FAIRE. Ça procure un sentiment de liberté. Avoir été invitée à figurer dans la vidéo, c’est un rêve qui est devenu réalité. Grâce à Freeletics, j’ai atteint mes objectifs. J’en suis fière et je suis si heureuse de pouvoir à présent montrer à tout le monde qu’ils peuvent également y parvenir. »

Bettina

Bettina

Peu de gens vous diront que Kentauros est le workout qu’ils préfèrent. Mais pour Bettina, enseignante autrichienne, plus la difficulté est grande, mieux c’est.

« J’adore effectuer Kentauros sur le sable car c’est d’autant plus difficile. Mais je suis désormais impatiente de pouvoir m’entraîner avec Freeletics 4.0. Parmi les nouveaux exercices, il y en a beaucoup qui me permettront de travailler ma force, tels que les Straight Bar Dips ou les Clapping Pushups. »

Kilian

Kilian

Grâce à Freeletics, Kilian a amélioré sa vie tant sur le plan personnel que professionnel. Ce pompier originaire d’Allemagne est un Athlète Libre depuis trois ans et demi et c’est sa passion pour Freeletics qui a fait de lui un candidat idéal pour figurer dans la vidéo.

« Je vis et respire Freeletics. C’est bien plus qu’un simple sport, c’est un mode de vie et je ne pourrais pas être plus fier de représenter la communauté. »

Michael

Michael

Cet homme surhumain n’a pas toujours eu le physique qu’il a à présent. Il y a quelques années, Michael a retenu notre attention lorsqu’il a transformé sa vie avec Freeletics. Aujourd’hui, il est en bien meilleure forme que la plupart des mannequins sportifs. La différence majeure tient au fait que son mental est à la hauteur de ses muscles.

« Pour la petite histoire, au cours du deuxième jour de tournage de la vidéo de Freeletics 4.0, il s’est tout à coup mis à neiger et à faire vraiment très froid. Mais je m’étais déjà entraîné dans de telles conditions, alors je n’ai pas été surpris et j’ai en fait trouvé ça plutôt amusant. Peut-être était-ce aussi dû à l’excitation de tester la nouvelle mise à jour. C’est un changement tellement énorme. Les nouveaux exercices et le principe de progression permettent en effet d’acquérir de nouvelles compétences sans avoir à se concentrer sur le chrono ou sur l’établissement de nouveaux PB. Ceci vient renforcer encore davantage le concept de Freeletics. »