“La diversité dont j’ai besoin pour progresser encore davantage.” – L’histoire de Michael avec Freeletics Gym et Bodyweight

Blog Fettwech Header

L’histoire de Michael ne constitue pas seulement une incroyable transformation Freeletics. Il s’agit de bien plus que cela : son histoire nous raconte comment les entraînements Freeletics peuvent devenir un mode de vie à part entière. Michael fait partie de ces Athlètes Libres qui combinent les différents Coaches Freeletics avec succès. Il y a deux ans de cela, alors que Michael avait pris 20 kg, il a décidé de commencer à s’entraîner avec Freeletics Bodyweight pour retrouver la forme. Et il ne s’est pas arrêté après ses 15 premières semaines d’entraînement avec le Coach. Freeletics est devenu pour lui un véritable mode de vie, dont il savoure chaque seconde. Depuis le début de cette année, Michael s’est fixé un nouvel objectif. Il a ainsi intégré le Coach Gym de Freeletics à son programme d’entraînement. Découvrez les résultats qu’il a obtenus et la façon dont il y est parvenu.

michael

Quand as-tu commencé à t’entraîner avec Freeletics ?

“Je me suis lancé dans l’aventure Freeletics en avril 2014 après avoir modifié mon alimentation en janvier de la même année. J’avais déjà perdu 15 kg durant les trois premiers mois mais je voulais accélérer ma perte de poids grâce au sport.”

Avec quel Coach as-tu commencé ?

“J’ai commencé avec le Coach Bodyweight de Freeletics, puis j’ai ajouté le Coach Gym à ma routine pour compléter mes entraînements.”

Pourquoi ces Coaches constituent-ils la combinaison idéale pour toi ?

“En février, j’ai commencé à utiliser Freeletics Gym. C’était la première fois que m’entraînais avec une barre de musculation et des poids. Je pense que le Coach Bodyweight et le Coach Gym de Freeletics sont l’outil parfait pour allier cardio et musculation. Depuis que j’ai ajouté le Coach Gym à mes entraînements, j’ai constaté des progrès considérables aussi bien au niveau de ma forme physique qu’au niveau de ma croissance musculaire.”

gym

À quelle fréquence t’entraînes-tu et comment combines-tu les différents systèmes d’entraînement ?

“Je m’entraîne environ quatre à cinq fois par semaine. Parfois, je m’entraîne même deux fois par jour. J’aime m’entraîner tôt le matin. Je me lève alors généralement entre 5h20 et 5h40. Selon moi, il n’y a rien de mieux que d’entamer la journée avec un entraînement. Après un court échauffement, je passe au programme du Coach Gym. En ce moment, je me concentre principalement sur mon entraînement avec Freeletics Gym. Mais comme je n’ai pas de rameur à la maison pour mes workouts d’endurance, je réalise un workout Bodyweight pour compenser. Je ne veux en effet pas compromettre mes entraînements d’endurance, c’est pourquoi les workouts Bodyweight m’assurent un bon équilibre.”

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans nos nouveaux systèmes d’entraînement ?

“Le lancement de Freeletics Gym a fait l’objet d’un grand débat sur la question de savoir si Freeletics était resté fidèle à lui-même. À l’origine, Freeletics consistait à s’entraîner en utilisant uniquement son poids de leur propre corps. Je pense que le lancement de ces nouveaux systèmes d’entraînement, à savoir Freeletics Gym et Freeletics Running, a suscité des réactions radicalement opposées au sein de la communauté Freeletics. Selon moi, ces nouveaux produits n’entrent pas en contradiction avec le produit initial mais le complètent parfaitement. Freeletics propose simplement de nouvelles façons de s’entraîner en complétant les workouts basés sur le poids du corps avec des workouts de musculation ou de course à pied. Chaque méthode d’entraînement fonctionne très bien seule, mais il est possible d’obtenir des résultats encore meilleurs en les combinant entre elles. La décision de créer un système d’entraînement avec des poids était une démarche audacieuse de la part de Freeletics. Comme j’aime varier ma routine sportive, cette culture d’entraînement ouverte à la diversité me plaît beaucoup.”

Quel est ton lieu d’entraînement préféré ?

“S’entraîner en groupe, c’est toujours génial et ça a quelque chose de spécial mais, pour moi, le lieu en lui-même n’est pas tellement important. Et, encore une fois, c’est là que le « Free » de Freeletics entre en jeu : on peut vraiment s’entraîner partout.”

Quelle est ta plus grande source de motivation ?

“Ce qui me motive le plus, c’est d’observer ma progression. Je ne me suis jamais senti aussi en forme et en aussi bonne santé que maintenant et ma qualité de vie s’en est vue complètement transformée. J’aime aussi savoir que mon histoire motive la communauté Freeletics. Il n’y a pas meilleure sensation que de recevoir un message me disant que ma vidéo de transformation sur YouTube a inspiré de nouveaux athlètes à se lancer dans l’aventure Freeletics. Être un modèle d’inspiration me donne énormément d’énergie en retour et me permet d’aller toujours plus loin, jour après jour.”

progress

As-tu un conseil à nous donner pour s’entraîner par mauvais temps ?

“Je suis conscient que s’entraîner dehors lorsqu’il fait froid et qu’il pleut n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Mais j’ai deux conseils à donner pour ces jours-là. Soit vous vous entraînez à la maison, où il fait chaud et sec, soit vous voyez le mauvais temps comme un nouveau défi à relever pour progresser. Ne laissez pas la météo influencer vos objectifs. Respectez ce que vous avez prévu de faire. Donnez le meilleur de vous-mêmes pendant votre séance d’entraînement. Et quand vous rentrerez chez vous, vous pourrez prendre une douche chaude et être fiers de vous-mêmes.”

Que fais-tu d’autre pour favoriser tes progrès ?

“S’entraîner dur, avec passion et dévouement, et s’y tenir peut vous amener à un niveau bien supérieur. Mais n’oubliez jamais d’accorder du temps à votre corps pour récupérer. C’est une bonne chose de savoir que vous pouvez dépasser vos propres limites, qui ne sont souvent qu’une invention de l’esprit. Mais n’oubliez jamais que votre santé est l’une des choses les plus importantes que vous possédez. Mangez et entraînez-vous en fonction de vos objectifs. Mais profitez aussi de la vie et passez du temps avec vos amis et votre famille. La vie est une question d’équilibre.”

Que souhaiterais-tu ajouter ?

“Je me suis déjà entraîné avec des centaines d’athlètes qui viennent de partout en Europe, et quelque chose m’a semblé extrêmement important : tout le monde devrait s’amuser, peu importe le type d’entraînement pratiqué. Ne vous comparez pas trop aux autres. Efforcez-vous d’être meilleurs que vous l’étiez la veille. Essayez de surpasser les limites que vous vous êtes imposées mais pas aux dépens de votre santé. Ne perdez pas de vue vos objectifs mais ne tentez pas non plus de foncer tête baissée ou de brûler les étapes pour les atteindre. Cela prendra sans doute du temps avant de constater des résultats ou de vous améliorer. Mais lorsque vous avez envie d’abandonner, souvenez-vous pourquoi vous avez commencé et persévérez. Chaque étape, même insignifiante, vous rapproche de votre objectif. Considérez votre entraînement comme une habitude, voire comme un mode de vie. Freeletics n’est pas seulement un programme de 15 semaines, il peut en effet vous accompagner pour le reste de votre vie.”

bw

Michael est l’un des nombreux membres de la communauté Freeletics qui a accompli une incroyable transformation et a poursuivi son parcours vers la grandeur. Associer deux des systèmes d’entraînement Freeletics a permis à Michael de dépasser ses limites. Mais il existe beaucoup d’autres success stories, comme celle de Zaida, et d’autres comme la vôtre, qui n’attendent que d’être écrites. Si vous avez déjà obtenu de bons résultats avec Freeletics Bodyweight, vous vous demandez peut-être si vous pouvez vous améliorer encore davantage en ajoutant Freeletics Gym à votre routine. Grâce à ces deux systèmes d’entraînements, vous deviendrez non seulement la meilleure mais aussi la plus forte version de vous-mêmes. Qu’attendez-vous pour écrire votre histoire ?