Comment résorber vos fringales ?

Header Cravings IMG 5134

Nous avons récemment résolu le mystère des fringales. À présent, vous devriez savoir ce dont il s’agit, quels sont les facteurs qui les déclenchent et comment ces sensations désagréables et tenaces se développent. La seule chose qu’il vous reste à faire, c’est d’en apprendre davantage sur le comportement à adopter la prochaine fois que vous serez confronté(e) à l’une d’entre elles. Voici quelques conseils utiles.

Devenez Sherlock Holmes

Pour commencer, essayez de comprendre dans quelles situations ces fringales vous tenaillent. Est-ce au moment des examens lorsque vous êtes stressé(e) ? Attrapez-vous une barre de chocolat à chaque fois que votre patron vous tape sur les nerfs ? Est-il possible que vous vous ennuyiez ? Ou bien que la malbouffe soit devenue une forme de réconfort lorsque vous n’êtes pas dans votre assiette ? Essayez d’identifier ces situations spécifiques et de les contrecarrer. Que vous remédiez à votre stress en commençant à pratiquer le yoga ou la méditation ou que vous décidiez de changer de travail, c’est à vous de voir. Mais il faut absolument que vous fassiez quelque chose, tout en évitant de chercher du réconfort au travers de la nourriture. La prise de poids est directement liée au stress. Personne n’en a besoin.

Brisez la routine et optez pour un mode de vie plus sain

Il est inutile de tout changer du jour au lendemain. Essayez plutôt de voir cela comme un processus continu, consistant à réduire la consommation des aliments qui sont la cible de vos fringales et à les remplacer par une option plus saine.

C’est très important pour deux raisons. Premièrement, dès que vous commencez à adopter un régime plus sain, des choses magiques se produisent chez vous. Vous ne pouvez pas constater ces changements instantanément, mais dans votre organisme, des processus métaboliques complexes ont lieu : par exemple, les hormones sont excrétées différemment, les cellules de votre corps peuvent devenir plus sensibles aux hormones et même vos papilles gustatives deviendront plus sensibles à certains goûts. Ainsi, ce que vous considérez aujourd’hui comme ayant un taux de sucre correct vous paraîtra probablement beaucoup trop sucré dans quelques semaines.

Deuxièmement, vos habitudes de grignotage évolueront. Au tout début, vous serez peut-être habitué(e) à grignoter des sucreries plusieurs fois par jour. Mais si vous travaillez en permanence à réduire cette habitude, vous n’en mangerez plus que tous les deux jours, puis une fois par semaine et, au fil du temps, vous vous rendrez compte que vous ne grignotez quasiment plus de sucreries. Nous avons tous nos habitudes et elles peuvent être changées. Cela demande simplement du temps.

Utilisez des subterfuges

Si les aliments dont vous avez envie se trouvent en permanence sur votre bureau, à hauteur des yeux dans votre réfrigérateur ou sur le menu accroché au pense-bête de la cuisine, il est plus difficile de rester déterminé(e) et de résister à la tentation. Loin des yeux, loin du cœur. Tant que vous ne les voyez pas, vous ne ferez pas le rapprochement automatique entre l’indice environnemental (= la nourriture que vous voyez) et votre comportement alimentaire. Bien sûr, le mieux serait de ne pas les avoir du tout à portée de main. Car si vous êtes obligé(e) de vous rendre au supermarché pour vous procurer ces aliments afin de satisfaire vos fringales, il y a de fortes chances que vous n’y alliez pas.

Ne vous contentez pas de remplacer le sucre par des édulcorants artificiels

Pour faire court : les édulcorants artificiels (comme l’aspartame, la saccharine, etc.) ne sont pas une bonne chose. Pourquoi ? Si vous continuez à manger des aliments très sucrés, vous ne vous habituerez jamais à des niveaux normaux de goût sucré. Par ailleurs, des études ont démontré qu’éprouver le goût sucré de quelque chose ne contenant aucune calorie augmente encore davantage vos envies de sucré, ce qui signifie donc qu’après avoir consommé votre en-cas édulcoré de manière artificielle, vous aurez probablement encore envie d’engloutir une barre de chocolat, ce qui va à l’encontre du but recherché. Et enfin, plusieurs études ont démontré que les personnes consommant régulièrement des édulcorants artificiels (comme ceux du coca light) sont beaucoup plus susceptibles de prendre du poids et de contracter un diabète de type 2.

Alors, que devriez-vous manger lorsque les fringales vous tenaillent ?

C’est maintenant que cela devient réellement intéressant. Que pouvez-vous manger pour résorber vos fringales ? À vrai dire, il existe plusieurs choses que vous devez garder à l’esprit lorsque vous choisissez votre en-cas.

Sélectionnez des aliments riches en nutriments et à forte teneur en fibres. Ils vous rassasient et contiennent bien souvent moins de calories pour un volume plus élevé que les en-cas transformés. Vous pouvez vous tourner vers des fruits pauvres en sucre, comme les fruits rouges, le pamplemousse ou l’avocat. Une poignée de noix, un carré de chocolat noir ou des dattes sèches constituent également un excellent choix. Mais veillez tout de même à ne pas en consommer en trop grande quantité, car ces en-cas sont également relativement riches en calories (notamment les noix et les avocats). Le Coach Nutrition vous fera découvrir d’autres idées d’en-cas savoureux et sains, comme le pouding avocat-chocolat ou les brownies crus à la noix de pécan.

Néanmoins, si vous souhaitez réellement perdre du poids, vous devriez opter la plupart du temps pour la version « sans aucune calorie ou presque ». Ainsi, vous pouvez manger autant que vous le souhaitez, car ces aliments sont riches en fibres et pauvres en calories. Faites votre choix parmi : les poivrons, les choux-raves, les tomates, les concombres, les champignons, les salades, les radis, les betteraves et les brocolis. Ces aliments peuvent ne pas paraître aussi appétissants que le chocolat, mais au fil du temps, vous apprendrez à les aimer. En attendant, “no pain – no gain”.

Récapitulons : les règles du “Crave-Club”

  1. Devenez Sherlock Holmes et identifiez ce qui déclenche vos envies de grignoter. Travaillez dessus !
  2. Brisez la routine en essayant de diminuer la fréquence de vos grignotages.
  3. Utilisez des subterfuges : placez la nourriture hors de votre vue et essayez de ne pas acheter d’en-cas malsains.
  4. Ne mangez pas d’aliments contenant des édulcorants artificiels.
  5. Buvez un verre d’eau froide avant de commencer à manger. Cela peut vous procurer une première sensation de satiété.
  6. Optez pour l’en-cas le plus sain : choisissez des fruits pauvres en sucre ou prenez des bâtonnets de légumes.
  7. Mangez doucement en restant attentif(ve) à ce que vous consommez. Concentrez-vous sur votre repas. Ne faites rien d’autre en parallèle, comme travailler ou regarder la télé.
  8. Attendez ! La sensation de satiété prend toujours un peu de temps avant de se manifester. Soyez donc patient(e).
  9. Faites de l’exercice ! L’exercice physique vous libère du stress et vous distrait, tout en améliorant votre état de santé. C’est une bonne idée, non ?
  10. Tout est une question de volonté ! Ce n’est pas facile, mais personne n’a dit que ça le serait. Alors, soyez fort(e) et confiant(e) !