Comment contrôler vos fringales avant même qu’elles ne soient là

Blog Header Kopie 21

On sait tous que certains aliments sont mauvais pour la santé. Qu’une mauvaise alimentation peut causer divers problèmes de santé. Alors pourquoi sommes-nous si nombreux à craquer ? Car quand on a une envie, c’est difficile de se l’enlever de l’esprit. La solution : arrêter les fringales avant même qu’elles n’arrivent. Plus facile à dire qu’à faire ? Suivez ces conseils et vous y parviendrez.

Fixez des repas à heures régulières

L’être humain aime les habitudes. Nous sommes toujours plus rigoureux si l’on a un plan concret. Alors mettez en place un planning de vos repas. Vous saurez exactement quand le prochain est prévu. Et vous serez moins tenté de tricher.

Remplissez-vous

La meilleure façon de résister à la tentation : faites en sorte de ne pas mourir de faim. Hydratez-vous et nourrissez-vous en buvant beaucoup d’eau. Ce n’est peut-être que temporaire, mais si vous ajoutez des sources de fibres, comme des légumes-racines, des haricots ou des flocons d’avoine, c’est une façon saine de remplir votre estomac, et de ne laisser aucune place pour les mauvais en-cas.

Gardez toujours une réserve d’urgence

Gardez toujours un stock d’en-cas sains à proximité. Par exemple, des fruits frais, des noix, des bâtons de légumes avec du fromage frais. Quelque chose qui calmera les tentations. Quand vous aurez mangé cet en-cas, vous pourrez réévaluer votre envie de grignoter. Choisissez le bon en-cas, et vous n’aurez certainement plus faim.

Restez occupé

L’ennui. C’est à ce moment-là que vous avez envie de céder à la tentation et que votre corps crie famine. Il est donc important d’occuper votre corps et votre esprit. Allez courir. Faites un workout. Lisez un livre. Ne laissez pas de temps aux fringales. Engagez-vous dans quelque chose qui captera toute votre attention.

Interrogez votre esprit

Parfois, c’est votre esprit qui vous joue des tours. Si la nuit, vous avez l’habitude de manger une pizza devant la télé, alors votre esprit vous dira de le faire. Même si vous n’avez pas faim. Tout d’abord, apprenez la différence entre une vraie faim et une faim psychologique. Puis apprenez à dire non à votre esprit.