À chaque huile, son utilisation

oilHeader

Le choix est large : huile de colza, de coco, de courge ou encore de lin. La liste est longue. Cela fait bien longtemps que l’huile d’olive n’a plus le monopole des huiles végétales utilisées en cuisine. Et cette diversité soulève de nombreuses questions. Faut-il utiliser de l’huile d’olive ou de colza pour frire les aliments ? Quelle huile est la plus adaptée pour une vinaigrette ? Et laquelle est la plus saine ? Tout cela vous paraît bien compliqué ? Découvrez ci-dessous les propriétés de quatre huiles et apprenez à les utiliser.

L’huile de colza

Si les champs de colza éblouissent par leurs reflets dorés, l’huile de colza est médaillée d’or dans la cuisine. L’huile de colza de première qualité est riche en vitamine E et contient de nombreux antioxydants qui protègent nos cellules et préservent notre jeunesse. Sa forte teneur en acide gras oméga-3 fait de l’huile de colza un véritable atout nutritionnel. Lorsqu’elle est pressée à froid, l’huile de colza est idéale pour faire des vinaigrettes ou des marinades. Avec son petit goût de noix légèrement moutardé, cette huile est également parfaite en sauce pour tremper des aliments. Lorsqu’elle est soumise à de fortes températures, l’huile de colza a tendance à rancir rapidement. Évitez l’huile de colza pour les fritures! Préférez l’huile de colza raffinée qui est plus résistante à la chaleur. En revanche, elle perd en goût et en vitamines au cours du processus de raffinage.

Bon à savoir : seules les huiles raffinées sont de couleur jaune. Les huiles pressées à froid sont reconnaissables à leur couleur verte.

L’huile d’olive

Une salade tomates-mozza sans huile d’olive ? Impensable. L’huile d’olive est le trésor de l’Italie. Le premier choix des Italiens quand il s’agit des huiles. Tout comme l’huile de colza, l’huile d’olive présente une forte teneur en vitamine E. Cette vitamine liposoluble est particulièrement bien absorbée par le corps avec les graisses. Elle contient par ailleurs de nombreux acides gras monoinsaturés et très peu de cholestérol, une combinaison bénéfique sur le taux de graisse dans le sang. L’huile d’olive se classe dans différentes catégories de qualité. L’huile d’olive vierge et l’huile d’olive extra vierge sont pressées à froid. Ce sont celles qui contiennent le plus de vitamines et composants et qui ont également le plus de goût. Les « huiles d’olive » simples sont généralement un mélange d’huiles raffinées et pressées. Fruitées, fortes, amères, douces… En fonction de leur goût, les huiles d’olives accompagnent parfaitement les salades, les plats principaux ou s’utilisent pour les cuissons.

L’huile d’olive n’est pas particulièrement résistante à la chaleur et il est donc préférable de la maintenir à une température inférieure à 180°. Au-delà, les acides gras trans risquent de se développer et d’altérer les propriétés de l’huile d’olive.

L’huile de lin

L’huile de lin est un véritable concentré de puissance. Très riche en acides gras oméga-3, elle est particulièrement bénéfique pour le cœur et le système circulatoire. Avec une teneur en oméga-3 de près de 70%, l’huile de lin surpasse largement l’huile de colza, elle-même déjà riche en oméga-3.

En raison de sa teneur élevée en acides gras insaturés, l’huile de lin est particulièrement sensible, car ces derniers sont instables au contact de l’oxygène. L’huile de lin s’oxyde rapidement, perd en goût et devient amère. Il est donc important de veiller à bien refermer la bouteille hermétiquement après chaque utilisation. Achetez de préférence cette huile en petite quantité et stockez-la dans un endroit frais et sec. Vous préserverez ainsi son léger goût de noix et de foin. L’huile de lin se marie particulièrement bien avec les desserts au fromage blanc. Ajoutez-y des fruits sucrés ou des ingrédients salés. Les associations classiques avec l’huile de lin sont le fromage blanc, les pommes de terre et les herbes.

L’huile de coco

L’huile de coco a plus d’une corde à son arc. Extraite de la pulpe séchée de la noix de coco, elle est composée à près de 90% d’acides gras saturés. En cuisine, elle est idéale pour faire revenir et faire cuire les aliments, car ses propriétés saines résistent même à des températures élevées.

L’huile de coco vous embellit, et pas seulement de l’intérieur. C’est également un véritable produit de beauté qui adoucit la peau et les cheveux. Et ça n’est pas tout : grâce à ses propriétés liposolubles, elle peut également servir de détergent.

Bon à savoir : plus la teneur en acides gras saturés est élevée, plus l’huile sera appropriée pour faire cuire et revenir les aliments.

Quelle que soit l’huile que vous utilisez, veillez toujours à sa qualité et à son stockage. C’est le seul moyen de vous assurer de sa composition et de la préservation de ses bienfaits. Vous souhaitez essayer une huile en particulier mais vous ne connaissez pas la meilleure façon de l’utiliser ? Notre Guide Nutritionnel regorge de recettes ! Jetez-y donc un œil et trouvez l’inspiration qu’il vous faut.