Transpirer pour triompher du stress

BeatStressWithSweat

Vous passez une mauvaise journée ? Alors accrochez-vous, car notre récente étude a révélé qu'un Américain passe en moyenne 60 mauvaises journées par an. Et les mauvaises journées sont également connues pour faire ressortir les mauvaises habitudes, ce qui a un impact négatif sur notre santé et notre bien-être. Alors, qu'est-ce que cela signifie pour nous ?

Nous avons mené une étude sur 2 000 Américains exerçant une activité professionnelle, afin d'examiner la manière dont nous gérons le stress, ce en quoi consiste exactement une « mauvaise journée », ainsi que les effets que cela produit sur nous. Le travail a été un thème récurrent, puisque les résultats ont révélé que les personnes interrogées passaient en moyenne quatre journées stressantes au travail par mois.

Selon les résultats, le manque de sommeil s'avère être le principal facteur contribuant à une mauvaise journée (67 %). Être malade est également un facteur important, au même titre que les soucis financiers et le stress lié au travail. Pour les Américains, la défaite de leur équipe de sport préférée semble, en comparaison, plutôt anodine, puisque seuls 8 % des personnes l'ont indiquée comme facteur contribuant à leur mauvaise humeur.

Notre humeur du jour peut rapidement évoluer. Un Américain sur quatre déclare ainsi que le fait de ne pas avoir d'eau chaude pour se doucher a déjà gâché sa journée au moins une fois. Par ailleurs, 34 % des personnes sondées ont déjà eu leurs journées gâchées à cause de projets tombés à l'eau et 25 % déclarent avoir déjà vu une journée qui avait mal commencé devenir absolument épouvantable.

Le stress et les mauvais jours ont des effets néfastes sur nous, tant mentalement que physiquement. 50 % des Américains ont rapporté être plus susceptibles de consommer de la nourriture jugée malsaine après une mauvaise journée et 34 % sont plus enclins à se servir un verre d'alcool.

Mais est-ce là le moyen le plus efficace qui existe pour lutter contre le stress ? Selon les résultats, une petite « thérapie par le sport » aiderait grandement à faire face aux mauvais jours. Les personnes interrogées ont été réparties en fonction de la fréquence à laquelle elles s'entraînaient, et les résultats ont révélé à quel point l'exercice physique était bénéfique, notamment pour notre bien-être mental.

Les personnes ayant indiqué que pratiquer une activité physique les aide à gérer le stress sont également celles qui s'entraînent le plus fréquemment. « Ces résultats sont tout à fait logiques, car s'entraîner après une dure journée est un excellent moyen de déstresser, notamment parce que cela augmente le taux d'endorphine, qui a ici un rôle essentiel », déclare John-Francis Kennedy, spécialiste de l'entraînement chez Freeletics.

Parmi les personnes qui s'entraînaient 2 à 3 fois par semaine, 46 % affirment que l'exercice physique est un bon anti-stress. Et en ce qui concerne les personnes qui s'entraînaient 4 à 5 fois par semaine, ce pourcentage bondit de façon impressionnante pour atteindre 64 %. Les résultats de l'étude montrent que les bienfaits de l'entraînement sont sans équivoque. Parmi les personnes qui pratiquent une activité physique, pas moins de 95 % affirment que le fait de s'entraîner après une mauvaise journée leur permet de se sentir mieux. Plus de la moitié (51 %) déclare que faire de l'exercice physique leur permet d'être plus énergiques au travail. 44 % se sentent plus motivés et 43 % plus lucides.

Scientifiquement, tout cela n'a rien de surprenant : « N'importe quelle forme d'exercice physique peut aider à soulager le stress et la frustration : le sport permet en effet d'augmenter le taux de certaines hormones au sein de l'organisme, telles que la dopamine, la sérotonine et les endorphines », explique M. Kennedy. « En retour, ces hormones contribuent à la sensation de bonheur et à la réduction du taux de cortisol, hormone du stress. »

Mais pourquoi le stress est-il une mauvaise chose ? « Le stress chronique affecte la capacité de votre corps à réguler le taux de cortisol, ce qui influence votre métabolisme, vos défenses immunitaires, votre rythme de sommeil et votre pression artérielle. Cela vous laisse bien souvent fatigué(e) et abattu(e), et vous avez davantage tendance à prendre du poids et à avoir envie d'aliments gras et sucrés. »

Mais d'après les résultats, les Américains semblent trouver l'exercice physique plutôt contraignant. Près de 4 Américains sur 5 ne font partie d'aucun club de sport, la principale raison évoquée étant le prix, mais aussi le simple fait qu'ils n'aiment pas y aller. Curieusement, nombre de personnes surestiment le temps qu'elles doivent passer à s'entraîner pour que leur séance soit efficace. Pour 27 % des gens, la durée idéale d'un entraînement est de 46 à 60 minutes et 24 % pensent qu'ils ont besoin de 31 à 45 minutes. Chez Freeletics, l'efficacité est primordiale et nous savons que 15 à 20 minutes suffisent pour s'entraîner efficacement.

BeatStress-1

Il est évident qu'une bonne activité physique contribue à avoir un corps et un esprit sains. Il est donc essentiel que cette activité soit à la fois plaisante et accessible à tout le monde. Ne laissez pas le stress du travail, les soucis financiers ou une journée qui a mal commencé se dresser entre vous et votre entraînement. Servez-vous de votre séance pour vous vider l'esprit et donner à votre corps le coup de fouet d'endorphines dont il a besoin pour que vous retrouviez votre positivité et votre joie de vivre. Et ne croyez pas qu'il vous faille passer des heures en salle de sport pour y parvenir. Avec Freeletics, vous avez la possibilité de faire de l'exercice n'importe où, n'importe quand. Nous savons qu'une séance d'entraînement au poids du corps de 20 minutes effectuée chez vous peut être tout aussi efficace qu'une soirée passée à la salle de sport. Alors, vous n'avez vraiment plus aucune excuse pour ne pas vous efforcer d'obtenir un corps et un esprit sains.