La Musculation et la course à pied : Un lien étroit

DSC 6094 preview cut

Pour certains coureurs, la musculation joue un rôle minime voire inexistant dans leur programme d’entraînement. Les idées selon lesquelles l’entraînement en salle de sport nuirait à la performance d’un coureur ou le laisserait trop endolori pour courir de son mieux, constituent les arguments les plus courants pour se tenir à l’écart de la barre de musculation. Mais si l’une de vos priorités consiste à améliorer vos performances de course, cela vaut la peine de passer un peu moins de temps à courir et un peu plus de temps à la salle de sport. La musculation peut vous aider à atteindre vos objectifs de course plus rapidement et, au final, à courir plus vite ! Si vous êtes un(e) coureur(euse), voici quelques raisons pour lesquelles Freeletics Gym pourrait bien constituer la pièce manquante de votre puzzle.

Force, taux de développement de la force et économie de course

La musculation peut jouer un rôle très important dans l’amélioration des performances de course. La force maximale, le taux de développement de la force, aussi désigné par le terme d’explosivité (ou « RFD » pour Rate of Force Development, en anglais), l’économie de course et le temps d’épuisement limite constituent tous des capacités qui ont un impact direct sur les performances de course. La force est une capacité biomotrice fondamentale pouvant influencer les autres capacités. La musculation est capable d’augmenter la force maximale, l’explosivité et l’économie de course d’une personne, lui permettant ainsi d’améliorer ses performances de course.

La preuve : ce que la science nous a révélé

Des chercheurs ont étudié les effets de huit semaines de musculation sur des coureurs de fond expérimentés. Les résultats ont ainsi révélé une nette amélioration des performances du groupe ayant suivi un entraînement de musculation : augmentation de la force maximale (33,2 %) et de l’explosivité (26 %), amélioration de l’économie de course (5 %) et optimisation du temps d’épuisement limite (21,3 %) à une vitesse aérobie maximale. Le poids du corps et la consommation maximale d’oxygène des coureurs de ce groupe n’en ont aucunement été modifiés, ce qui signifie que leur capacité cardiorespiratoire n’a pas changé. Uniquement observées dans ce groupe, ces améliorations semblent donc être le résultat direct de l’entraînement de musculation.

Une autre étude s’est penchée sur l’effet de la musculation sur la longueur de foulée chez des coureurs expérimentés. Ici aussi, les résultats se sont avérés positifs chez les participants pratiquant la musculation. Les recherches ont ainsi révélé que la musculation pouvait atténuer la réduction de longueur de foulée durant une séance intense de course à pied. La longueur de foulée constitue un élément essentiel de la course de fond. Les participants pratiquant la musculation ont été capables d’atténuer cette réduction, qui est généralement due à la fatigue. Cet exemple illustre lui aussi le fait que la musculation permet d’améliorer les performances de course d’une personne. Les résultats des recherches sont donc clairs : bien structurée, la musculation peut stimuler les performances d’un coureur. Toutefois, il est tout aussi important d’expliquer les raisons pour lesquelles la force est essentielle à cette amélioration.

La musculation bénéficie de toute évidence à la course. Si vous êtes un(e) coureur(euse), ne craignez pas de vous saisir d’une barre de musculation de temps à autre. Tirez le meilleur parti de vos sessions de course à pied en ajoutant des séances de musculation à votre programme d’entraînement.