Obtenir votre Coach

Motivation : L’histoire vue de l’intérieure

knowledge smarter

Pourquoi avons-nous tendance à abandonner si facilement ? Comment se fait-il qu’il soit si difficile de commencer ou de continuer une activité, si nous n’avons pas agi sur notre intention de le faire ? Afin d’aborder ce point, il est important de se familiariser avec quelques aspects fondamentaux de la motivation, ce que nous allons expliquer ci-dessous :

L’histoire vue de l’intérieure

La motivation – un rush hormonal

Tous les sentiments que nous éprouvons sont le résultat de l’interaction entre différentes hormones. La motivation n’est pas différente. La dopamine et l’adrénaline nous fournissent la motivation et nous rendent actifs et concentrés et augmentent notre joie de vivre. Dans le même temps, les niveaux d’hormones avec des effets négatifs (tels que le cortisol) baissent.

La motivation intrinsèque et extrinsèque

Dans un premier temps, nous distinguons la motivation intrinsèque et extrinsèque, à côté de beaucoup de zones grises et d’étapes intermédiaires. La motivation intrinsèque décrit notre compulsion interne pour faire quelque chose, que ce soit simplement pour le plaisir, par intérêt ou par défi. En revanche, la motivation extrinsèque est inspirée par le désir d’atteindre un objectif pour gagner une récompense, un avantage, éviter un inconvénient ou est la résultante d’un sentiment d’obligation en réponse aux pressions extérieures.

Les limites sont floues

Comme ces formes de motivation sont des versions idéalisées, elles sont rarement rencontrées dans leur forme la plus pure, en particulier si l’on considère qu’il est souvent difficile de séparer le motif sous-jacent du comportement. Les limites sont floues : le défi est de trouver où se trouve l’équilibre ! Il est évident que la motivation intrinsèque est la plus puissante des deux. Néanmoins, la motivation extrinsèque est un outil extrêmement puissant que vous pouvez utiliser quand le besoin intériorisé de faire quelque chose est moins fort. Des études montrent que les personnes qui utilisent les deux types de motivation ont les plus grands niveaux de réussite et de satisfaction.

Pourquoi perdons-nous de vue nos objectifs ?

Récompenses primaires vs secondaires

Un problème est que la récompense pour faire du sport ou d’améliorer votre alimentation n’est pas immédiatement évident, mais n’apparait qu’au fil du temps. En revanche, se détendre sur le canapé ou manger un hamburger bien gras offre une satisfaction immédiate. Par rapport à des choses qui nous promettent une satisfaction à court terme, nous percevons les récompenses des objectifs à long terme que secondairement par rapport à leur plus grande valeur pour nous.

Les limites par le biais des sentiments négatifs

C’est précisément parce que nous sommes conscients des dommages causés par notre comportement, que nous culpabilisons et de nous nous mettons encore plus de pression. Les émotions négatives de toute nature augmentent notre niveau de stress et réduisent encore plus notre motivation, ce qui conduit à un blocage mental. Plus nous sommes dans cet état, plus ces sentiments nous influencent, et plus nous sommes bloqués dans ce cercle vicieux. C’est pourquoi nous pensons qu’il est préférable de débrancher jusqu’à ce que nous soyons plus motivés. Cependant, nous surestimons régulièrement la capacité d’augmentation de notre motivation dans le futur. En fait, l’inverse est vrai : à chaque jour qui passe, notre motivation diminue un peu plus.

La grande question est cependant toujours le même : que puis-je y faire ? Comment puis-je me tenir à mes bonnes intentions ? Dans notre article sur les stratégies de motivation, vous obtiendrez de nombreux conseils utiles qui vous aideront à rester sur la bonne voie maintenant et à plus long terme.