Obtenir votre Coach

“La force dont j’avais besoin lorsque j’étais au plus mal.” – L’histoire de Christiane

Christiane Header

Chaque jour, de nombreuses personnes nous écrivent en nous demandant de partager leur histoire. L’une d’entre elles a particulièrement retenu notre attention. Christiane est une Athlète Libre porteuse d’un message, celui de vivre dans l’instant présent. Si vous désirez changer, alors faites-le. Mais pas demain, ni l’année prochaine… faites-le maintenant. Car, comme Christiane, votre vie pourrait prendre un tournant inattendu. Voici son histoire.

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/mXsR8ZZhunw

Comme la plupart des personnes de 28 ans, je croquais la vie à pleines dents. Je me fixais des objectifs pour l’avenir, préparais des voyages autour du monde et prenais soin de ma santé et de ma forme physique grâce à Freeletics et à mon entraînement au semi-marathon. J’appréciais chaque instant, constatant avec plaisir mes progrès. Cependant, ma vie a pris un tournant inattendu. J’en ai alors tiré une leçon de vie particulièrement précieuse. C’est de cette leçon de vie dont j’aimerais à présent vous faire part.

christiane

En mai 2015, j’ai découvert que j’avais une grosseur. Mon médecin m’ayant dit que ce n’était probablement rien de grave, j’ai pris les devants et j’ai réservé le voyage de mes rêves à destination du Vietnam pour l’été qui approchait. J’avais alors décidé de faire retirer la grosseur avant mon départ. Mais j’étais loin de me douter que ce qui était supposé être une visite de contrôle avant une opération chirurgicale mineure allait changer ma vie à jamais.

Lorsque l’on m’a annoncé que j’avais un cancer, mon univers entier s’est écroulé. Comment cela pouvait-il m’arriver ? Pourquoi ? Qu’avais-je fait pour mériter ça ? Avant, j’avais le sentiment d’avoir toute la vie devant moi. Et tout à coup, j’avais l’impression de n’avoir plus rien. En attendant les résultats des tests qui allaient révéler la gravité du cancer, j’ai pris une décision : si la maladie avait gagné d’autres parties de mon corps, alors ce serait réglé. Je ne suivrais aucun traitement et passerais au contraire le reste de ma vie sur terre à voyager et à réaliser mes rêves les plus fous.

Mais lorsque j’ai reçu les résultats de mes tests, j’ai découvert que le cancer ne s’était pas propagé. J’ai donc décidé de suivre le traitement et de combattre la maladie de toutes mes forces. Toutefois, je me suis dit à ce moment-là que je n’allais pas laisser cette épreuve prendre le contrôle de mon existence. J’avais encore des objectifs et il n’était pas question que j’y renonce. Ma positivité et ma force mentale, acquises grâce à Freeletics, sont devenues mes meilleures armes et continuent de m’aider à lutter jour après jour. Le sport m’a donné la force dont j’avais besoin lorsque j’étais au plus mal.

christiane

Je ne sais pas exactement à quel moment j’irai mieux, mais cela ne m’empêche pas d’avoir des projets et de regarder vers l’avenir. Si mon traitement ou une opération vient compromettre l’un de mes projets, ce n’est pas grave. Je ne me laisse pas abattre pour autant. Au lieu de cela, je m’oriente vers un nouvel objectif. Actuellement, je me prépare pour courir un semi-marathon. Je ne suis pas sûre à 100 % que je serai capable de le faire, mais je vais continuer à m’entraîner aussi dur que possible et, avec un peu de chance, j’y arriverai si je reste positive.

christiane

Des études ont démontré que la pratique du sport avait assurément un effet positif sur les maladies telles que le cancer. Je tiens toujours mes médecins informés de mes entraînements et ils m’incitent à continuer. Si mon état de santé se détériore et que je ne me sens pas en forme, ils me conseillent alors de faire une pause et de me reposer. Mais en général, ils me soutiennent à 100 % et me prennent souvent comme exemple auprès des autres patients.

Évidemment, il est frustrant de constater que mes chronos empirent. En particulier après avoir travaillé si dur pour atteindre le niveau que j’avais avant de tomber malade. Autrefois, je parvenais sans problème à enchaîner trois workouts. Alors qu’aujourd’hui, je me sens épuisée après seulement 5 ou 10 Burpees. Mais tant que je vais jusqu’au bout, je suis contente.

En réalité, le plus douloureux à mes yeux, c’est de voir des personnes qui ont la possibilité de faire du sport, qui sont en forme, en bonne santé et que rien ne retient, mais qui considèrent tout cela comme allant de soi. J’envie ces personnes car elles ne réalisent pas la chance qu’elles ont. Mon souhait le plus cher serait de disposer des mêmes opportunités que celles qui s’offrent à elles.

J’ai bien conscience de ne plus être « comme la plupart des personnes de 29 ans », même si j’en ai toujours l’impression. Je vis dans l’instant présent. Et même si ma maladie et toute cette épreuve échappent à mon contrôle, je me sens encore totalement aux commandes de mon existence. Je continue à faire toutes les choses que j’aime faire, y compris m’entraîner. Même si je me sens faible et que ma chimiothérapie me fatigue et me laisse à bout de forces, c’est ce que je veux faire, alors vous pouvez être certain(e) que je le ferai.

christiane

Voilà le message que j’aimerais faire passer. Afin d’inspirer ceux qui traversent la même épreuve que moi. Votre maladie ne définit pas qui vous êtes. Et elle n’est certainement pas « votre avenir ». Vous êtes toujours aux commandes de ce que vous faites en cet instant. Alors continuez à faire ce que vous désirez faire. Restez positif(ve) et triomphez de ce combat !

Et si vous avez la chance de ne pas souffrir d’une maladie aussi redoutable, cela vaut également pour vous. C’est difficile, c’est certain. Il y aura des jours où vous n’aurez pas envie de le faire. Où vous n’aurez pas l’énergie nécessaire pour vous lever du canapé. Ce n’est pas grave. Mais s’il vous plaît, n’oubliez pas la chance que vous avez de n’avoir ne serait-ce que le choix. Je donnerais tout pour être à votre place, alors ne considérez pas votre bonne santé comme acquise. Ne perdez plus une seule seconde de votre vie si précieuse.

christiane

Seules vos actions vous définissent. À compter d’aujourd’hui, considérez chaque jour comme une opportunité de créer un souvenir. Appréciez chaque minute, car une fois passée, vous ne pourrez plus jamais la récupérer. Souvenez-vous que, même aux heures les plus sombres de votre vie, vous faites partie des chanceux. Vous avez suffisamment de chance pour pouvoir contrôler votre vie, votre avenir et votre destin. Le succès, le bonheur et l’indépendance ne vous seront jamais offerts sur un plateau d’argent. C’est à vous d’aller les chercher. Et grâce à Freeletics, vous y parviendrez.

Merci Christiane d’avoir partagé ton histoire. Nous sommes fiers de te compter au sein de notre équipe.