La communauté à la une : Freeletics Madrid relève les défis !

Header Copy

Les responsables du groupe d’entraînement Freeletics Madrid ont récemment lancé un défi à leurs membres. Le défi des 1 000 burpees. Afin de célébrer les 1 000 membres du groupe #FreeleticsMadrid, les Athlètes ont essayé de réaliser 1 000 burpees. #ClapClap à tous les membres du groupe d’entraînement qui ont relevé ce défi. Découvrez comment Freeletics Madrid est devenu une famille d’Athlètes Libres et comment ils arrivent à motiver leurs membres.

Il y a 2 ans, Ben et Ismael ont créé le groupe Facebook Freeletics Madrid. Quelques athlètes de Freeletics Madrid ont commencé à se rejoindre pour des entraînements en groupe dans le parc Retiro, et au fil du temps, ce petit cercle d’amis est devenu un groupe d’entraînement à succès.

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/qESBm2__vtE

« Nous avons récemment atteint les 1 200 Athlètes Libres. C’est incroyable à quel point le groupe a grandi en un mois, par rapport au reste de l’année. De plus en plus de personnes décident de changer de vie. C’est génial de voir le chemin qu’ont accompli ceux qui sont arrivés il y a quelques semaines et qui n’ont pas abandonné, même pas pour une journée. »

À quelle fréquence nous entraînons-nous ?

“Nous essayons d’organiser un grand entraînement au moins une fois par semaine. Mais généralement un plus petit groupe d’athlètes se retrouve chaque jour au parc Retiro. Les week-ends, nous nous retrouvons toujours le samedi ou dimanche matin. À chaque rencontre, le groupe s’agrandit.”

Pourquoi tant de nouveaux membres ?

“Lorsque les gens nous voient nous entraîner, cela attire leur curiosité. Plus d’une fois, quelqu’un nous a rejoints en plein milieu de l’entraînement. D’ailleurs, plusieurs de nos membres les plus fidèles nous ont rejoints sans même avoir essayé Freeletics. Ils se sont juste intéressés au groupe lorsqu’ils nous ont remarqués pendant un entraînement.”

Voici ce qu’Alberto et Francisco, deux membres de Freeletics Madrid group ont à dire sur leur motivation et leur expérience dans le groupe d’entraînement.

Alberto

« Ce sont sans aucun doute les vidéos d’Arne et Levent qui m’ont motivé. Le fait de savoir que ce serait incroyablement difficile mais que d’autres y sont parvenus constituait pour moi un défi que je voulais relever.

Comment je trouve le temps ?

« C’est facile de s’entraîner à domicile. Pas besoin de temps ou d’espace. Mais c’est un peu plus compliqué de participer à un entraînement d’équipe. En général, on se retrouve au parc Retiro, mais beaucoup ne vivent pas au centre-ville, ça peut donc être difficile d’accès. Surtout que Madrid est une très grande ville, mais on fait tous de notre mieux pour se retrouver. »

Francisco

FranciscoIl a trouvé son inspiration un peu différemment

« C’est par curiosité que j’ai débuté avec Freeletics. J’avais déjà perdu du poids depuis un moment. Avant, je pesais 120 kg. Au début, je lisais beaucoup d’articles et de messages motivants que me laissait les utilisateurs de Freeletics. Cela m’a poussé à continuer. C’est via Alberto que je suis entré en contact avec le groupe pour la première fois. Qui aurait cru que presque 10 mois plus tard, je m’entraînerais à ses côtés ? Que l’on s’affronterait pour obtenir les meilleurs temps ? Je me souviens encore de mon premier Metis le 2 janvier 2015. Avec l’aide du groupe et du Coach, j’avais atteint mes objectifs. Je pèse maintenant 88 kg et je suis en meilleure forme que jamais.

Je recommande Freeletics à tout le monde. Pourquoi ?

« Parce que ça ne prend pas trop de temps, et, comme il s’agit d’une méthode d’entraînement intensif, le corps est poussé à surpasser ses limites. »

Comment je trouve le temps de m’entraîner ?

« Je me lève un peu plus tôt le matin, et je m’entraîne avant d’aller travailler, ou chez moi avant d’aller me coucher. Avec Freeletics, il n’y a aucune excuse. Et j’ai gardé cet état d’esprit. Pas besoin d’équipement et ça ne prend pas trop de temps. Alors rien ne peut vous arrêter. En général, on se retrouve à sept heures du matin au parc Retiro, je prends une douche juste après et puis je vais au travail. »

L’engagement est quelque-chose de personnel. C’est facile de se trouver des excuses. Et la plupart du temps, c’est ce qu’on fait. Mais c’est en ignorant ces excuses qu’on peut faire la différence.

Vous voulez en savoir plus sur Freeletics Madrid ? Suivez-les sur Facebook ou rejoignez Alberto Martín, Francisco Durdín, Nestor Medrano, Elena Romero, Julia Ruiz Martínez, Rams Ug, Fernando Monge, Juan Carlos Bisso, Raul Muñoz-reja, Jesús Flores, Alvaro Martin, Miguel Blanco Rubio, Joaquin Grech, Jesús Santos Homobono et bien d’autres la prochaine fois que vous êtes en Espagne.

#ClapClap Freeletics Madrid !! Votre groupe sort du lot ? Envoyez-nous vos histoires et photos à community-management@freeletics.com pour que votre groupe soit remarqué.