Obtenir votre Coach

Métamorphosée en 14 semaines : L’histoire de Seana

SeanaTransformation

Lorsque Seana a débuté son parcours avec Freeletics, son principal objectif consistait à perdre le poids qu'elle avait pris à l'université. Les premiers résultats sont apparus après seulement quelques semaines d'entraînement régulier et d'alimentation saine. Aujourd'hui, c'est-à-dire 3 ans plus tard, Seana se prépare à courir son premier ultra-marathon après s'être hissée sur divers podiums européens. À l'époque, elle ne se doutait absolument pas à quel point ces 15 premières semaines avec Freeletics changeraient sa vie à jamais. Voici comment tout a commencé :

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/SxO3OhdJqlE

Salut, je m'appelle Seana. Je suis originaire d'une petite ville située dans le nord de l'Écosse, mais je vis à présent à Munich, en Allemagne. J'ai grandi dans une famille relativement sportive, ce qui fait que j'ai toujours été active, de mon plus jeune âge au lycée. Mais l'université et le mode de vie typique des étudiants ont eu raison de moi : je passais mes journées à la bibliothèque où la seule nourriture disponible provenait des distributeurs automatiques. Le soir après les cours, je travaillais dans un bar-restaurant et sortais ensuite régulièrement faire la fête avec des amis. En résumé, je ne dormais pas assez, je me réveillais avec la gueule de bois et j'avais encore plus envie de nourriture malsaine.

collage 2

Mon alimentation était plutôt déséquilibrée. En général, je faisais l'impasse sur le petit-déjeuner et ne mangeais qu'un sandwich un peu plus tard dans la journée. Entre les cours, je grignotais des barres chocolatées ou des paquets de chips et, le soir, soit je me préparais un plat de pâtes, soit je me commandais une pizza. La cuisine saine ne m'intéressait pas réellement et mes priorités de l'époque faisaient que je n'avais pas non plus le temps de m'y consacrer. J'étais inscrite dans une salle de sport et, parfois, j'étais vraiment motivée pour aller m'entraîner, mais cela ne durait que quelques semaines et je n'étais pas suffisamment régulière pour obtenir des résultats concrets. La plupart du temps, je m'achetais même de la glace ou de la nourriture dans un fast-food en rentrant de ma séance de sport, ce qui allait clairement à l'encontre de l'objectif visé.

En septembre 2014, peu après l'obtention de mon diplôme universitaire, j'ai déménagé en Allemagne pour le travail. C'est à ce moment-là que j'ai décidé que les choses devaient changer. Un matin du mois de mars 2015, je me souviens avoir vu mon reflet dans le miroir après une autre nuit tumultueuse passée à consommer de la malbouffe et de l'alcool, et je me suis alors dit : « Ce n'est plus la personne que j'ai envie d'être ». Je ne pouvais plus me cacher derrière l'excuse de mon mode de vie d'étudiante. Je savais que si je voulais changer, c'était maintenant ou jamais. J'ai alors décidé d'essayer Freeletics après avoir vu des vidéos de transformation en ligne. Je pressentais que cette expérience allait être intense mais efficace, et c'était ce que je recherchais. La première fois que j'ai affronté Aphrodite, j'ai eu des courbatures pendant des jours et c'est à ce moment-là que j'y ai réellement pris goût. En appuyant sur le bouton « Terminer » à la fin du workout, j'ai réalisé que j'avais envie d'en accomplir encore davantage. C'est un sentiment d'accomplissement incomparable qui m'incite encore aujourd'hui à me fixer des objectifs toujours plus ambitieux !

Durant ces 15 semaines, je m'étais donné pour mission de m'entraîner régulièrement. Au début, je suivais le Coach Bodyweight de Freeletics 3 fois par semaine, il s'agissait alors principalement d'entraînement au poids du corps de haute intensité. Chaque séance durait entre 20 et 45 minutes et je les effectuais généralement avant d'aller travailler, vers 7 heures du matin. Une fois le premier mois terminé, j'ai augmenté mon volume d'entraînement hebdomadaire en y ajoutant 1 ou 2 courses à pied de l'appli Freeletics Running. J'ai commencé à voir des résultats après 4 ou 5 semaines, mais les changements les plus importants se sont produits après la 10e semaine. À partir de là, je constatais des progrès pratiquement chaque jour.

collage 1

Freeletics m'a également enseigné que l'entraînement et l'alimentation vont de pair et si l'un de ces deux aspects vous fait défaut, vous n'obtiendrez pas les résultats escomptés. Dans cet esprit, j'ai également modifié mon alimentation. Pour commencer, j'ai banni tout ce qui était fast-food, aliments transformés, alcool et sucre raffiné. J'ai toujours su qu'ils étaient mauvais pour la santé, il était donc évident qu'ils devaient disparaître de mes habitudes. Ensuite, j'ai réduit progressivement ma consommation de glucides simples, tels que les pâtes, le pain, le riz, etc., surtout le soir. En réalité, j'ai complètement renoncé aux dîners copieux et, à la place, je mangeais davantage au petit-déjeuner et au déjeuner. Par ailleurs, je prêtais plus attention à ce que je buvais. J'ai troqué les boissons gazeuses et les jus de fruits contre de l'eau, du café noir et du thé. Je me suis mise à chercher des recettes saines et j'essayais, dans la mesure du possible, de préparer mes repas moi-même pour en connaître le contenu exact. J'ai ainsi commencé à m'intéresser à la cuisine et au rôle de chaque aliment au sein de l'organisme, comme par exemple les protéines, etc. Ma journée type ressemblait plus ou moins à ceci :

Petit-déjeuner :

  • Un bol de yaourt ou de quark (lait fermenté faible en matières grasses) avec des morceaux de fruits (banane, myrtilles, pomme, etc.), du beurre de cacahuète, des flocons de noix de coco et de la cannelle

Déjeuner :

  • Une salade comprenant diverses combinaisons d'ingrédients : laitue, saumon, œufs durs, avocat, tomates, noix et graines grillées, fromage de chèvre, halloumi, ou certains autres fromages, légumes grillés (de toutes sortes) et vinaigrette balsamique
  • Une omelette avec des épinards, de la feta et des tomates séchées, accompagnée d'une petite salade verte
  • Une patate douce cuite au four avec des épinards, de la coriandre, de la feta et de l'avocat

Dîner :

  • Un petit bol d'avocat et de tomates
  • Du houmous fait maison avec des bâtonnets de concombre et de carotte

En-cas :

  • Du yaourt 0 %
  • Des bâtonnets de carotte
  • Des fruits et des noix (pas plus d'une petite poignée)
  • Des barres énergétiques naturelles
  • Du pain à la banane fait maison

collage 3

Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre. Après environ 4 à 5 semaines d'alimentation saine et d'entraînement, j'ai remarqué que mes pantalons étaient devenus trop grands, il m'a donc fallu refaire ma garde-robe.

Beaucoup de personnes me demandent comment j'ai fait pour ne pas abandonner et retrouver mes vieilles habitudes alimentaires, ou ce qui a fait que cette tentative a été différente des précédentes. Je pense que c'est une question de motivation profonde. Cette fois-ci je désirais vraiment changer, je voulais le faire pour moi-même, et c'est pourquoi je m'y suis tenue. Grâce à Freeletics, j'ai également appris beaucoup de choses sur l'alimentation et l'entraînement, et j'ai commencé à comprendre ce qui était bon pour mon corps et pourquoi je devais effectuer certains exercices ou bannir des aliments spécifiques. Il ne s'agissait alors plus uniquement de perdre du poids, je suis devenue une véritable passionnée de l'alimentation saine.

Je n'ai jamais repris mes vieilles habitudes alimentaires, car j'aime ce que je mange aujourd'hui. En réalité, les pizzas ou la nourriture de fast-food ne me tentent plus, car je me sens tellement mieux après avoir mangé un repas équilibré et sain. Les repas que je me prépare me procurent également une grande satisfaction. Ma santé et ma forme physique sont devenues ma priorité absolue et c'est pourquoi j'arrive à garder le cap même lorsque je suis très occupée. Si je sais que ma journée va être chargée, je trouve une solution : je me lève plus tôt pour m'entraîner, je fais une séance à l'heure du déjeuner ou je l'effectue le soir. Si une chose vous tient à cœur, alors vous ferez en sorte qu'elle se produise. Il n'y a aucune excuse valable. Il en va de même pour l'alimentation saine, il existe toujours une option plus équilibrée. Certes, l'option « la plus équilibrée » n'est parfois pas disponible, dans ce cas j'essaie toujours de faire au mieux avec ce que j'ai à disposition. J'utilise aussi régulièrement le Coach Nutrition de Freeletics et prépare plusieurs de mes repas en début de semaine. Au final, il n'est pas si compliqué de s'alimenter sainement : il suffit de mélanger du fromage blanc avec une poignée d'amandes et du miel, ou avec de la ciboulette et des carottes, et vous obtenez un repas simple et rassasiant.

Grâce à ma transformation avec Freeletics, j'ai pris conscience de ma force mentale et je me suis également découvert une passion pour la course à pied. C'est sans doute la plus belle de mes récompenses. Tout a commencé parce que je souhaitais perdre quelques kilos, mais ce que j'ai appris sur moi-même et sur mon corps constitue finalement ma plus grande réussite. Freeletics est vraiment difficile au début, car en plus d'effectuer quelques séances d'entraînement hebdomadaires, vous prenez également la décision de changer de vie et d'état d'esprit. Votre rapport à la nourriture se transforme lui aussi, ce qui est particulièrement difficile, car l'alimentation est étroitement liée à nos émotions. Mais voici ce qui est le plus gratifiant : lorsque je regarde le chemin que j'ai parcouru, je me rends compte que j'ai été suffisamment forte pour venir à bout de cette première étape et que ma vie est bien meilleure aujourd'hui. Je me sens tellement puissante, tant physiquement que mentalement.

IMG 7276

SeanaTransformation

Si je pouvais donner un conseil à ceux qui débutent leur parcours avec Freeletics, je leur dirais d'être patients et de cesser de se trouver des excuses. Comme je l'ai mentionné précédemment, si vous voulez vraiment quelque chose, vous ferez en sorte que cela se produise. Alors, la prochaine fois que vous voudrez annuler votre course à pied parce qu'il pleut ou que vous « n'avez pas le temps », commencez par admettre que ce n'est qu'une excuse et ignorez-la. Vous devez également être patients, car les résultats prennent du temps et chaque personne est différente. Tant que vous serez réguliers et que vous persévérerez, vous progresserez. Si vous abandonnez, vous n'y parviendrez jamais.