Métamorphosée en 14 semaines : L’histoire de Seana

Header3

Salut, c’est Seana ! Certains d’entre vous me connaissent déjà grâce à ma vidéo qui présente ma transformation en 14 semaines. Mais ce que vous ne savez sûrement pas, c’est que j’écris aussi le Blog Freeletics. C’est moi qui partage avec la communauté les histoires de chacun, parce que je suis passée par là moi aussi. J’ai décidé qu’il était temps pour moi de partager mon histoire. Voici comment j’ai transformé ma vie avec Freeletics.

Embedded content: https://www.youtube.com/embed/BO4nUcx1ies

Si vous avez regardé ma vidéo, vous savez que j’étais très sportive avant. Je jouais au basket au lycée et à la fac, et j’ai toujours couru et nagé. Mais quand je suis devenue étudiante, mes intérêts ont malheureusement changé. Je me suis laissée entraînée dans la spirale des soirées et des cours, et j’ai oublié toutes mes autres passions.

Seana

Le déclic s’est produit juste après l’obtention de mon diplôme. Un matin, je me suis réveillée et j’ai vu mon reflet dans le miroir. L’époque des soirées était révolue. Mes études étaient terminées. Je me retrouvais seule avec le reflet de cette personne que je ne reconnaissais pas. Pas de sourire. Pas de confiance en moi. Pour être honnête, mon apparence me dégoûtait. Plus rien ne me motivait. Je n’avais même plus envie de sortir de chez moi. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de faire bouger les choses. Et c’est à ce moment-là que j’ai découvert Freeletics.

J’ai commencé l’aventure en hiver. Mais je ne me suis pas laissé faire par la météo, et j’ai continué quel que soit le temps. Je m’entraînais quatre à cinq fois par semaine, vers 7h du matin, avant d’aller au travail, car c’était mon seul créneau disponible. Est-ce que j’ai pensé à abandonner ? Oui, tous les jours. Mais je n’ai jamais concrétisé cette idée. Je me suis réveillée presque tous les matins et j’ai tout donné.

Seana

Bien entendu, je ne dois pas ma transformation uniquement à l’entraînement. L’aspect nutritionnel était tout aussi important, et c’est à ce sujet que l’on me pose le plus de questions. Ton alimentation a-t-elle beaucoup changé ? Qu’est-ce que tu as fait différemment ? As-tu été contrainte de faire beaucoup de sacrifices ? Je peux vous le dire maintenant : l’aspect nutritionnel était tout aussi dur, si ce n’est encore plus dur, que l’entraînement. Mais il était essentiel.

Alors, quel était mon « secret » ? Pour moi, il s’agissait de trouver un équilibre. Une façon de manger qui me procurait du plaisir. Autrement, j’aurais pu facilement reprendre mes vieilles habitudes. J’ai commencé tout doucement. J’ai cherché ce qui était bon pour moi. Ce qui ne l’était pas. À quel moment je devais manger. L’idéal avant et après l’entraînement. Et comment remplacer mes péchés mignons – car j’étais consciente qu’il fallait les évincer. Le Guide Nutritionnel m’a beaucoup aidé, notamment pour faire le tri parmi toutes les informations que j’avais recueillies. Quand j’ai fini par comprendre grosso modo ce qui était bon pour moi, j’ai fait un menu pour chaque jour. J’ai programmé les heures de repas, le contenu de mon assiette et les quantités.

Le début était horrible. J’avais l’habitude de manger ce que je voulais quand je voulais. Il fallait vraiment que je reformate mon esprit. J’ai réduit la quantité de glucides car j’en mangeais vraiment trop et au mauvais moment. J’ai donc diminué ma consommation de pain, de riz et de pâtes. Je me suis concentrée sur les légumes, le poisson et les produits laitiers. Rapidement, je me suis amusée en créant des plats au curry et des salades, et je me suis mise à adorer cette découverte de nouveaux plats à la fois sains et délicieux.

Seana

Seana

Mon plus gros souci, c’était le chocolat. Je le reconnais : j’adore le chocolat et les sucreries. J’ai vite découvert qu’une petite cuillère de beurre de cacahuètes suffisait à calmer mes envies. Mais arrêter complètement d’en manger n’est pas facile. Alors de temps en temps, je me fais plaisir. Je suis certaine que je le mérite. La différence, c’est que maintenant je sais doser raisonnablement.

Autre conseil important : préparez-vous à saturer mentalement au bon d’un moment. Car c’est inévitable. Le moment le plus difficile pour moi était vers les semaines 5 ou 6. Je ne voyais aucun changement. Je suis quelqu’un d’impatient, et quand j’ai vu que mes abdos n’apparaissaient pas par magie au petit matin, je me suis demandée si ça valait le coup de continuer. Mais je me suis accrochée. Jour après jour. Même quand je me disais : « Plutôt crever que de faire un autre burpee ». Je m’extirpais du canapé, j’enfilais ma tenue de sport et je faisais au moins un Metis. Peu importe ce que vous faites, c’est toujours mieux que rien.

Seana

Partager mon aventure et mon expérience avec le reste du monde est incroyable. Je veux montrer aux autres que tout est possible. Mais il faut vraiment le vouloir. Quand je regarde ma vidéo et toutes les épreuves que j’ai traversées, les larmes me montent encore aux yeux. Je n’aurais jamais imaginé en être capable. Et vous voulez savoir le meilleur ? Même si j’ai perdu 15 kilos et 13 cm de tour de taille, c’est le sentiment de fierté que je ressens aujourd’hui qui me prouve que tout ça valait la peine. Je suis tellement fière de ce que j’ai accompli. Je me suis donné la chance de réaliser quelque chose. Et j’ai pu découvrir de quoi j’étais capable.

Seana

Si vous avez regardé ma vidéo et que vous vous demandez encore si vous en êtes capable, ce message s’adresse à vous:

Regardez à quoi je ressemblais quand j’ai commencé. Vous et moi, nous sommes pareils. La seule chose qui nous sépare encore, c’est que j’ai pris la décision de changer. Une décision que vous aussi vous pouvez prendre. Vous pouvez me croire sur parole, ce sera l’épreuve la plus difficile de votre vie. Mais seulement pendant les premières semaines. Passé ce stade, cela deviendra une passion. Ma nouvelle vie est incroyable. Je suis très heureuse et pleine d’assurance. Ma façon de voir les choses a changé : je me sens capable de tout. Je passe le plus clair de mon temps à sourire, je me réveille de bonne humeur tous les matins et surtout, j’ai hâte pour l’avenir. Freeletics est une aventure hors du commun. C’était ma chance. Mon opportunité. Et c’est ce qui m’a permis d’échapper à une vie qui ne me ressemblait pas. Alors, la prochaine fois que vous êtes tentés de baisser les bras, souvenez-vous de ma devise:

C’est maintenant ou jamais. Choisissez maintenant !

Seana

Now it’s your turn. Change your life. Give yourself the chance to prove what you’re really capable of. Make yourself proud and become the person you’ve always wanted to be.