Pourquoi ai-je besoin de m’échauffer avant de courir?

DSC 5256 Andrej Ellie desat copy

Des mouvements brusques et puissants comme ceux effectués lors d’un sprint sollicitent considérablement les muscles – mais pour pouvoir gérer efficacement ces stimuli, vos muscles doivent tout d’abord y être préparés et être en mesure de faire face à la pression générée par les intervalles explosifs d’exercice à haute intensité. Pour cela, il suffit simplement de s’échauffer. Mais en quoi cela rend-t-il l’échauffement si important et quand pouvez-vous considérer être convenablement échauffé?

Comment dois-je m’échauffer?

Avant d’effectuer des courses rapides et des workouts de course, il est important de préparer ses muscles en faisant un footing léger de 15 minutes. Effectuer en plus quelques jumpings jacks permettra de préparer le reste de vos muscles à l’entraînement. Mais tout ceci doit être réalisé à une allure lente – et non à la vitesse à laquelle vous courriez un workout. Non seulement cela va vous permettre de vous préparer mentalement au défi qui vous attend, mais ça va également faire augmenter votre température corporelle, ainsi qu’accroître l’approvisionnement de vos muscles en nutriments et en oxygène, à un taux jusqu’à quatre fois supérieur à la normale. Les ligaments et les tendons gagneront en souplesse et le système nerveux sera activé, rendant les interactions au sein de votre système musculaire plus fluides et plus efficaces. Il s’agit là de l’échauffement idéal pour un entraînement de course à pied.

Comment éviter de me refroidir durant les pauses?

Les phases de repos sont intégrées aux workouts pour vous permettre de récupérer. Au cours des workouts rapides, il est tout à fait possible de s’arrêter, de marcher, de faire quelques foulées, ou de s’asseoir brièvement. Il est néanmoins important de garder à l’esprit que lorsque la température baisse, il vaut mieux rester en mouvement plutôt que de laisser votre température corporelle chuter. Il est également possible de courir pendant les phases de repos d’un workout modéré, à condition de le faire à une allure beaucoup plus lente que celle des intervalles d’entraînement. Les débutants, quant à eux, devraient toujours marcher durant les pauses, car leurs tendons, fascias et ligaments ne se sont pas encore familiarisés avec l’effort de la course. Marcher pendant les pauses permettra ainsi d’éviter de les soumettre à une pression excessive, en particulier au début, ce qui pourra aussi contribuer à éviter des blessures à l’avenir. Une marche rapide est sans doute la meilleure option, car elle permet de maintenir un rythme cardiaque élevé, mais il est également important de conserver suffisamment d’énergie pour des intervalles plus longs d’efforts physiques intenses.

Étant donné que la course sollicite près de 70% des muscles du corps, il est primordial de s’assurer qu’ils soient prêts à faire face à des intervalles d’efforts physiques très intenses. C’est d’autant plus vrai pour les débutants, dont les muscles ne se sont pas encore familiarisés avec la haute intensité physique de l’entraînement. S’échauffer convenablement contribuera aussi à réduire les douleurs musculaires après l’entraînement et à accroître la souplesse et la mobilité.