#MoreResults – Plus de résultats : Du manque de confiance en soi aux performances de pointe

Header Dorian

La campagne #MoreLife de Freeletics encourage les gens à redéfinir l’entraînement comme quelque chose qui leur permet de profiter plus de la vie en leur offrant plus de temps, plus de soutien, plus de liberté et plus de résultats. Ambassadeur français de Freeletics et pratiquant de tricking, Dorian est l’un des athlètes apparaissant dans la campagne, où il incarne la devise #MoreResults (Plus de résultats). Nous avons échangé avec lui sur le lieu du tournage afin de savoir quels sont les résultats de son entraînement régulier qu’il considère les plus gratifiants, ainsi que ce qui l’a maintenu motivé pour atteindre le niveau auquel il est parvenu aujourd’hui.

Mesurant 1,86 m avec un taux de graisse corporelle de 8,6 %, Dorian est esthétiquement un athlète parfait dans tous les sens du terme. Toutefois, de façon surprenante, son corps sculpté ne constitue pas le résultat dont il est le plus fier.

« Je n’ai pas toujours été aussi confiant qu’aujourd’hui. Avant de commencer à m’entraîner régulièrement avec Freeletics, je n’avais pas du tout confiance en moi. Lorsque j’ai fait part de mon objectif aux autres et que je leur ai dit ce que je voulais réaliser, certaines personnes ont tenté de me décourager et leurs paroles ont été suffisantes pour m’en dissuader. Mais avec le soutien de la communauté Freeletics et un sentiment constant d’accomplissement et de progression, j’ai trouvé en moi le courage de les ignorer. La confiance en moi et l’état d’esprit positif que j’ai alors développés constituent un résultat que je n’avais jamais envisagé et dont je n’ai d’ailleurs pas pris conscience au début. Mais, à présent, lorsque je mets les choses en perspective, c’est l’un des meilleurs résultats acquis au travers de mon entraînement. »

En plus d’un changement d’état d’esprit, Dorian a également bénéficié de résultats dans d’autres domaines de sa vie:

« En parallèle de Freeletics, mon autre passion, c’est le tricking (une discipline sportive qui combine les arts martiaux, la gymnastique et la breakdance) et, avant ça, j’ai pratiqué le moringue (une danse de combat originaire de l’île de La Réunion et similaire à la capoeira) et le kyokushinkai. Malheureusement, j’ai dû délaisser en grande partie ces deux dernières disciplines car, pour pouvoir m’entraîner, elles nécessitaient d’être disponible à certaines heures, dans des endroits donnés et avec un groupe d’entraînement spécifique. Pour moi, c’est trop restrictif. En revanche, j’arrive toujours à pratiquer le tricking et, en fait, les deux méthodes d’entraînement que sont Freeletics et le tricking se complètent particulièrement bien. Elles me permettent toutes deux de progresser à mon propre rythme et à ma manière. J’ai aussi remarqué à quel point un entraînement régulier avec Freeletics me permet de soutenir et d’améliorer mes performances et compétences sportives. J’ai ainsi beaucoup plus d’endurance et de force pour exécuter des mouvements complexes.

Les formidables résultats que j’obtiens avec Freeletics sont autant d’ordre mental que physique. Mentalement, ça fait du bien de s’entraîner après avoir passé une mauvaise journée ou lorsque les choses ne sont pas au top dans ma vie personnelle. Par ailleurs, Freeletics m’encourage continuellement à progresser et à rechercher l’excellence dans ce que je fais. Mais bien sûr, je ne peux pas non plus ignorer les résultats physiques. Le facteur clé de ma forme athlétique, c’est l’entraînement régulier. Grâce à lui, j’ai pu me forger un corps dans lequel je me sens bien et confiant. Là où, avant, il m’arrivait souvent de me lasser, de faire une pause et de m’entraîner de façon irrégulière, désormais, j’essaie toujours de progresser que ce soit mentalement ou physiquement. Il est important de ne pas oublier la raison pour laquelle, à la base, nous nous entraînons avec acharnement, et il nous faut continuer à maintenir ce rythme afin de ne pas régresser.

Il est évidemment important d’obtenir des résultats rapides et visibles, mais je pense également que vous devriez toujours garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas uniquement d’atteindre un objectif dans une période de temps donnée. Il s’agit plutôt de maintenir ce niveau et de conserver les compétences et les « résultats » obtenus. Selon moi, c’est un processus permanent dans lequel vous devez continuellement persévérer. Par conséquent, le meilleur résultat que j’ai obtenu avec Freeletics, c’est celui d’être resté fidèle à ce processus et d’avoir poursuivi ce mode de vie sans même y avoir réfléchi et sans avoir eu à essayer. »

Suivez Dorian sur l’appli pour en savoir plus concernant son entraînement et ses résultats avec Freeletics, ou regardez-le dans la toute nouvelle campagne #MoreLife de Freeletics.

L’entraînement, c’est ce qui rend plus vivant. #MoreLife