La transpiration, désagréable mais essentielle

MG 1041

Mains moites, t-shirt trempé, tapis d’entraînement glissant : Freeletics est synonyme de transpiration intense. Après tout, le but du High Intensity Training est de pousser différents systèmes corporels, tels que la température du corps et le pouls, à un niveau supérieur. Si pour certains, la transpiration est le signe d’un entraînement difficile, d’autres l’associent à un manque d’hygiène. Mais la transpiration est avant tout une réaction naturelle de notre corps face à certaines situations, telles que la chaleur, la peur ou le stress, et dont la fonction est indispensable ! Aussi désagréable que soit la transpiration, elle est absolument essentielle.

Un climatiseur naturel

Transpirer permet de refroidir le corps et d’empêcher une surchauffe générale pouvant porter atteinte aux cellules et entraîner des dysfonctionnements de l’organisme. Au moment où la transpiration est évacuée vers l’extérieur et qu’elle s’évapore, notre peau se rafraîchit, ce qui permet de maintenir la température corporelle à un niveau normal, voire même de la faire redescendre. En essuyant la sueur de notre peau, nous l’empêchons de s’évaporer. Pour compenser, notre corps doit à nouveau transpirer pour renouveler l’effet refroidissant. Notre corps cherchant surtout à rafraîchir les principaux organes que sont le cerveau et le cœur, la transpiration la plus importante se trouve au niveau de la tête et du buste.

La transpiration assainit !

La peau, notre plus grand organe en termes de superficie, agit entre autres comme un organe d’élimination des toxines et des déchets métaboliques. Une séance Freeletics qui fait transpirer accélère et intensifie ce processus et protège ainsi votre santé.

Une barrière protectrice naturelle

Avec les graisses de la peau produites à cet effet (sébum), la peau fabrique également un manteau protecteur d’acide naturel (film hydrolipidique). Il s’agit d’une sorte de barrière qui repousse les microbes et les bactéries et stoppe leur croissance grâce au pH acide de la transpiration. Selon sa nature, la transpiration a un pH compris entre quatre et sept, le pH normal de notre peau s’élevant à environ sept.

Un messager secret

La transpiration n’est pas composée uniquement d’eau et de résidus : elle contient également une substance odorante – les fameuses phéromones, qui déterminent l’odeur individuelle de chaque être humain. De façon consciente ou inconsciente, cette odeur peut nous pousser à trouver quelqu’un sympathique ou même attirant. Dans le cadre de l’entraînement sportif, elle ne joue presque aucun rôle, car la transpiration fraîche n’a généralement aucune odeur. L’odeur désagréable n’apparaît que lorsque les bactéries s’activent sur la couche supérieure de l’épiderme et décomposent la transpiration.

Hydratez-vous !

La sueur étant principalement composée d’eau, une transpiration excessive peut mener à un risque de déshydratation, ce qui peut affecter les performances sportives. La transpiration entraîne également avec elle de précieuses substances minérales sous forme d’électrolytes, qui garantissent notamment le bon fonctionnement des muscles. Transpirer est un processus sain : boire suffisamment d’eau est une condition sine qua non à tout entraînement efficace. En buvant trois litres d’eau répartis tout au long de la journée, et un litre supplémentaire autour de l’entraînement, vous êtes paré.