Obtenir votre Coach

La souplesse : En ai-je vraiment besoin ?

AF 15CW33 1 6pm AthleteEducationStretching 3

Les gymnastes et les amateurs de yoga sont-ils les seuls à avoir besoin de travailler leur souplesse ?

Chez Freeletics, notre réponse est : certainement pas. En réalité, il faut de la souplesse pour réaliser des performances optimales. Que ce soit pour la musculation, la course à pied, les exercices au poids du corps ou simplement pour effectuer les tâches de la vie quotidienne, votre corps en retire tellement de bénéfices que cela vaut vraiment la peine de consacrer un peu de temps à améliorer votre souplesse lors de vos séances d’entraînement. Dans cet article, nous découvrirons pourquoi la souplesse est importante, les raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus souples que d’autres ainsi que les différents types d’exercices à effectuer pour vous améliorer dans ce domaine.

Pourquoi la souplesse est-elle importante pour un athlète ?

En tant qu’élément essentiel de la condition physique, la souplesse apporte à votre corps de nombreux bienfaits. Elle améliore par exemple votre mobilité, votre posture et votre coordination musculaire, tout en diminuant le risque de blessures et de douleurs musculaires. Elle vous permet également d’être en meilleure « forme » en général. Mais surtout, elle améliore vos performances et augmente l’amplitude de vos mouvements, ce qui facilite la pratique de certains exercices. La souplesse s’acquiert non seulement grâce aux étirements, mais également en pratiquant le Foam Rolling ou en effectuant des exercices quotidiens. S’étirer avant une séance d’entraînement favorise la circulation sanguine vers les muscles. Si vous ne travaillez pas votre souplesse régulièrement, alors vos muscles raccourcissent peu à peu : le muscle fléchisseur de la hanche en est le meilleur exemple, car nous sommes trop souvent assis. Manquer de souplesse donne cette impression de « raideur », qui restreint vos mouvements au quotidien et lorsque vous faites de l’exercice.

Pourquoi certaines personnes sont-elles plus souples que d'autres ?

Lorsque l’on compare nos mouvements à ceux d’un ou d’une gymnaste, il est évident que certaines personnes sont plus souples que d’autres. Deux facteurs en sont la cause : les caractéristiques physiques innées et la manière dont une personne s’entraîne. Les caractéristiques physiques suivantes peuvent par exemple influencer votre souplesse :

  • L’âge : en vieillissant, vous avez tendance à perdre en souplesse
  • La taille et la structure des os : plus le diamètre de vos os est large, plus vous avez de chance de manquer de souplesse
  • Les tissus conjonctifs : le degré d’élasticité des tendons et des ligaments
  • Le volume du corps : plus votre corps est volumineux, plus il vous est difficile d’adopter des positions exigeant une certaine souplesse

Si vous avez du mal à toucher vos orteils sans fléchir vos jambes, alors que d’autres y parviennent sans problème, ne vous inquiétez pas. La bonne nouvelle, c’est qu’avec un peu de travail, vous pourrez y arriver.

Comment gagner en souplesse ?

Comme la plupart des choses dans la vie, c’est en pratiquant quotidiennement et en effectuant des exercices réguliers que vous y parviendrez. Toutefois, il est parfois difficile d’en faire une habitude, pour la simple raison qu’il existe beaucoup de confusion et de légendes urbaines au sujet des étirements. C’est pourquoi il est utile de comprendre et de savoir différencier les étirements statiques et dynamiques.

Que sont les étirements dynamiques (ou Dynamic Stretching, en anglais) ?

Comme leur nom l’indique, les exercices d’étirements dynamiques sont effectués de manière dynamique à une amplitude maximale. Les mouvements exécutés sollicitent les muscles, les amenant ainsi à s’étirer dans une position finale qui n’est cependant pas maintenue. Par conséquent, ces exercices répondent à deux objectifs : s’échauffer et gagner en souplesse. S’ils sont exécutés soigneusement, ils peuvent également servir d’échauffement dynamique (ou Dynamic Warmup, en anglais). En général, plus vos muscles sont échauffés, plus l’amplitude de vos mouvements est importante. Vous pouvez même les intégrer à votre workout en effectuant quelques exercices durant vos temps de récupération pour ainsi tirer le meilleur parti de vos pauses. Ainsi, en les intégrant à votre échauffement ou aux temps de récupération de vos workouts, vous gagnerez en souplesse sur le long terme.

Que sont les étirements statiques (ou Static Stretching, en anglais) ?

Les exercices d’étirements statiques correspondent par exemple à des positions où les muscles étirés sont maintenus sous tension pendant 20 à 30 secondes. Toutefois, ces exercices ne sont pas tous adaptés à l’échauffement pour la simple raison que vos muscles ont besoin d’être correctement échauffés avant d’être étirés.

À quel moment devriez-vous vous étirer et travailler votre souplesse ?

  • Les étirements dynamiques (ou Dynamic Stretching) devraient être effectués avant de commencer votre workout. À la manière des mouvements basés sur le poids de votre corps, ils vous aident à échauffer l’ensemble de vos muscles.
  • Les étirements statiques (ou Static Stretching) devraient être réalisés à l’issue de votre workout. Ils vous aident ainsi à étirer les muscles qui se sont contractés durant votre séance d’entraînement.

Les attentes en matière de souplesse

Devenir plus souple requiert de la patience. Travaillez-y. Souvent. Et pas seulement sur le plan physique. Il vous faudra beaucoup de concentration, de force mentale et de ténacité avant de réussir à exécuter la position que vous visez. Alors accrochez-vous. Et continuez de vous exercer. Vos futures séances d’entraînement vous en remercieront.