La maman athlète

FinalHeader1

La vie nous change tous. Situations, événements, caps. Pouvez-vous les éviter ? Non. Mais vous pouvez décider de saisir votre chance. Peu importe à quel point vous changez, n’abandonnez jamais vos rêves. Voici comment Romy est devenue la personne qu’elle a rêvé d’être malgré sa vie de famille.

Fitness Mum

Bonjour, je m’appelle Romy, je viens d’une petite ville près de Dresde, en Allemagne, je suis mariée et j’ai deux jeunes enfants. Mais je ne suis pas une mère au foyer typique. Entre ma famille, l’école des enfants et mon emploi, je travaille également sur moi-même. Je suis fière d’être une Athlète Libre et une mère. Voici comment et pourquoi je trouve toujours le temps de faire du sport, malgré ma vie bien chargée.

Je suis devenue une Athlète Libre en 2014. Si vous êtes vous aussi une mère, vous savez à quel point on change après avoir eu des enfants, tant au niveau physique que mental. On m’a dit que plus rien ne serait plus comme avant. Mais j’avais l’intention de retrouver ma forme. J’ai tout essayé : jogging, musculation, toutes sortes de sport. Rien ne me convenait. C’est si difficile de trouver un sport efficace mais que je pourrais également pratiquer rapidement à la maison pendant la sieste des enfants. Après avoir cherché un petit moment, je suis tombée sur des avis à propos de Freeletics sur Internet, et j’ai décidé de tenter l’expérience.

Fitness Moms

J’ai commencé par Aphrodite. Autant le dire, c’est une expérience que je n’oublierai jamais. Pendant tout ce temps, je me disais : « Mais qui a bien pu inventer ça ? » Le lendemain, j’ai eu les pires courbatures de ma vie. Je ne pouvais m’imaginer recommencer. Mais une fois la douleur disparue, je me suis dit « hmmm, ce n’était peut-être pas si mal après tout » et j’avais déjà programmé ma prochaine séance matinale.

Je suis tellement heureuse de ne pas avoir abandonné après ce premier workout. Démarrer Freeletics fut l’une des meilleures décisions de ma vie. Elle a changé à un point que je n’aurais jamais imaginé. Je peux faire des choses incroyables dont je me pensais incapable, comme les pull-ups, et je peux presque faire des muscle-ups. J’ai atteint ma silhouette de rêve et mon ventre est plus ferme que lorsque j’avais des enfants. Je ne pensais pas que c’était possible. Je suis également plus forte mentalement. Plus rien n’est impossible pour moi. Et je pense que ma discipline et ma détermination déteignent sur mes enfants.

Freeletics Before After

Vous pouvez vous dire que Freeletics est trop difficile. Mais ne baissez pas les bras. Je trouve toujours que c’est difficile. Chaque workout est un combat. J’ai toujours autant de difficultés que lors de mon premier Aphrodite. Mais c’est parce que je m’améliore, donc je me pousse encore plus. Mon workout préféré, par exemple, est Poseidon. Pourquoi ? Car j’ai l’impression de relever un nouveau défi à chaque fois que je me lance. Vous ne changerez pas si vous ne vous mettez pas au défi. N’est-ce pas la raison pour laquelle vous avez commencé Freeletics ? Pour changer de vie ?

pistol

Je suis vraiment fière de moi. Mon mari/partenaire d’entraînement est également fier de moi, et j’aime à penser que mes enfants le sont également. Je veux qu’ils le restent, je ne vais pas m’arrêter maintenant. Je travaille actuellement sur mes kipping handstand pushups (j’ai encore du mal à y croire) ; mes muscle-ups et mes pistols. Je sais que j’y arriverai un jour car c’est la même chose qu’avec les pull-ups. Je me suis entrainée sans cesse, et tout à coup, un beau jour, j’y suis arrivée.

Pullup

Pour les mères qui veulent retrouver leur forme, il n’y a rien de mieux que Freeletics. Comme je l’ai déjà dit, j’ai essayé tellement de sports, mais rien n’a fonctionné aussi bien. L’avantage, c’est que je peux le faire à la maison et je n’ai pas besoin de me rendre dans une salle de sport. Je n’ai pas besoin d’engager une baby-sitter pour les enfants. Parfois, ils essaient même de participer. Je peux m’entraîner avec mes amis, et encore mieux, avec mon mari. C’est devenu une partie intégrante de nos vies, tout comme se brosser les dents.

Mon conseil pour toutes les mères qui envisagent de commencer Freeletics :

Ne vous trouvez pas d’excuses. Foncez. Il y aura des jours où vous n’aurez pas envie de vous y mettre. C’est tout à fait naturel. Ça m’arrive également. Il suffit d’entraîner sa volonté. Ne laissez pas de simples pull-ups vous décourager pour tout l’entraînement. Ça s’apprend. C’est en vous renforçant, que vous serez meilleure. N’abandonnez jamais vos rêves parce que vous avez une famille. Trouvez toujours du temps pour vous, pour votre vie, vos objectifs. Et ne laissez jamais qui que ce soit vous dire que c’est impossible.

On est tous dans le même bateau, alors faites en sorte que votre famille soit fière de vous, que vous soyez fière de vous-même. Freeletics est un défi, un mode de vie. C’est incroyable.