Un guide d’achat de chaussures pour marathoniens

HEADER

55 334 : c’est à peu près le nombre de foulées nécessaires à un coureur moyen pour effectuer un marathon. Il n’y a pas besoin d’être un coureur pour imaginer le volume de stress que cela impose au corps. Non seulement les muscles, mais également les os, les articulations et les nerfs sont tous affectés par l’impact de chacune de ces foulées. Heureusement, votre corps est fait pour courir et a été conçu pour résister à ce type d’impact.

Le danger réside en fait dans le manque de préparation.

Premier cas de figure : choisir de mauvaises chaussures. Coureurs, prenez note :

Il n’y a pas de pointure universelle

Oubliez votre pointure habituelle. Lorsqu’il est question d’acheter de nouvelles chaussures de course, essayez toujours une variété de pointures, en commençant au moins une demi-pointure au-dessus de vos chaussures du quotidien. Cet espace supplémentaire évite à votre pied de buter contre l’avant de la chaussure lorsque vous courez en descente et réduit également le risque d’ampoules. Vous devriez avoir au moins l’espace d’un pouce entre vos doigts de pied et l’avant de la chaussure.

Oubliez la mode

Lors de la dernière course, vous avez remarqué que de nombreux coureurs portaient les mêmes chaussures. Cela signifie-t-il que vous devriez les porter aussi ? Non. Ne basez jamais le choix de vos chaussures sur ce que les autres portent, sur le style ou sur la couleur. Le trottoir se moque bien de votre allure et vos mollets ne tireront absolument aucun bénéfice des dernières tendances à la mode. Alors, laissez les considérations esthétiques pour le club. À un moment de leur carrière, les coureurs apprennent tous à faire passer la fonctionnalité avant la mode. Nous vous suggérons donc d’en prendre note dès maintenant, plutôt que de l’apprendre plus tard à vos dépens.

Meilleur matelassage ne rime pas avec meilleur soutien

Les meilleures chaussures de course sont celles avec les semelles les plus épaisses et les plus rembourrées, n’est-ce pas ? Il se peut que ce soit ce que les fabricants nous font croire, mais en réalité, ce n’est pas nécessairement le cas. Les chaussures plates sont en train de faire leur retour. Pourquoi ? Car, au fil du temps, les médecins et les podologues ont réalisé que ces grosses chaussures dotées d’un contrôle du mouvement et de talons épais à coussins d’air pourraient en fait empêcher nos pieds de fonctionner de la manière dont ils sont censés le faire. Nous aborderons plus en détail le sujet des chaussures plates et de la course pieds nus dans un futur article. Mais pour le moment, si vos chaussures de course possèdent de larges talons à coussins d’air qui vous amènent à courir en attaquant le sol par le talon, la prochaine fois que vous irez acheter des chaussures, demandez au vendeur si vous pouvez essayer une paire plate ou minimaliste. Il est possible que cela vous paraisse bizarre au début, mais en évoluant progressivement vers une version de plus en plus plate de chaussures, vous contribuerez à renforcer et mobiliser vos pieds au fil du temps. Et croyez-nous… votre carrière de marathonien(ne) et votre corps en tireront le plus grand bien.

Pas de répit !

Jusqu’à maintenant, nous avons uniquement parlé des chaussures de course. Mais lorsqu’il est question d’apporter du soutien à vos pieds, il n’y a pas de répit. Chaque paire de chaussures que vous portez a un impact sur votre corps. Qu’il s’agisse d’aller travailler, de vous promener ou de vous détendre chez vous, choisissez des chaussures plates et confortables qui ne raccourciront pas vos tendons et ne ruineront pas l’amplitude de mouvement de vos pieds.

L’heure de l’achat

Cela peut paraître un peu simple et ironique au début, mais vos pieds enflent pendant la journée et lors d’une course. Par conséquent, acheter des chaussures en soirée, lorsque le volume de vos pieds est au maximum, vous permettra de choisir la paire la mieux ajustée et la plus confortable pour vos pieds.

Avant de faire une foulée de plus en préparation de votre prochain marathon, vérifiez si vous possédez déjà de parfaites chaussures de course. Si ce n’est pas le cas, il se peut que vous éprouviez des douleurs dans l’ensemble de votre corps – pas uniquement aux genoux et aux chevilles – en raison d’un soutien insuffisant ou inapproprié. Prenez le temps d’investir dans votre bien-être, recherchez ce qui vous convient le mieux et préparez-vous de la meilleure manière possible.

Comme nous le disions précédemment, votre corps a été conçu et bâti pour courir. Libérer son plein potentiel… cela ne dépend que de vous.