6 raisons étranges expliquant votre tendance à manger à l’excès

Header Overeating

Nous sommes samedi soir et vous vous détendez devant la télévision après une journée trépidante. Tout à coup, vous êtes pris(e) d’une envie de sucré. Au lieu d’ouvrir le pot de glace, vous optez plutôt pour un bol de gourmandises sans sucre, qui en appelle un deuxième, puis un troisième. Et avant même que vous ne vous en rendiez compte, il n’y en a plus, vous laissant ainsi pris de regrets. Cette situation vous semble-t-elle familière ? Nous sommes tous coupables d’excès alimentaires de temps à autre et malgré notre envie d’être en meilleure santé, nous avons parfois tendance à manger encore plus qu’à l’ordinaire. Mais pour quelles raisons ? Cela est-il lié uniquement à la faim ? Voici 6 raisons étranges expliquant votre tendance à manger à l’excès.

Les assiettes : vous êtes ce dans quoi vous mangez

Cela peut paraître un peu étrange, mais pensez-y : diverses études ont montré que les personnes qui mangent dans de plus petites assiettes ont tendance à manger moins que celles qui en utilisent de plus grandes. Leur couleur est un autre facteur qui pourrait également être à l’origine de vos excès alimentaires : si la nourriture et l’assiette sont de la même couleur, les gens ont tendance à manger davantage. Cela s’explique par le fait que le contraste de couleurs n’est pas suffisamment prononcé, trompant ainsi notre perception de la taille des portions. Il vaut donc la peine d’essayer d’utiliser des assiettes plus petites et de choisir judicieusement leur couleur afin de réduire la quantité de nourriture que vous consommez. Laissez votre assiette contrôler votre portion !

Les en-cas : loin des yeux, loin du cœur

La plupart des gens n’ont pas conscience de la manière dont se déclenchent leurs fringales. Avoir un en-cas dans notre champ de vision en est un bon exemple. Si vous posez un bol de chocolat sur le plan de travail de la cuisine et que vous passez devant de temps en temps, vous déclencherez automatiquement vos envies de chocolat. Mais cela fonctionne également dans l’autre sens. Remplacez simplement le chocolat par des fruits et vous augmenterez automatiquement la quantité de fruits que vous consommez chaque jour. #Winning.

La publicité télévisée : évitez la tentation

Vous êtes probablement en train de vous demander quel est le rapport entre votre télévision et la perte de poids. À vrai dire, il y a une chose qui peut vous aider à perdre du poids : éviter les publicités. Pourquoi ? Tout simplement parce que les publicités vous présentent bien souvent des aliments particulièrement délicieux qui arrivent à vous convaincre que vous avez faim, même lorsque ce n’est pas le cas. Par ailleurs, si vous avez la manie de filer à la cuisine pour prendre un biscuit à chaque fois que votre émission préférée est interrompue par de la publicité, cela se transforme petit à petit en mauvaise habitude. Soyez malin(gne) et évitez les publicités.

Les distractions : restez concentré(e) sur la nourriture

Avez-vous déjà entendu parler de l’alimentation « consciente » ? Ce concept est en réalité très important pour la perte de poids, puisqu’il contrecarre l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de personnes mangent à l’excès : les distractions. Des études ont montré que les personnes qui mangent devant la télévision, par exemple, ont tendance à manger davantage. Elles attrapent leur en-cas favori et finissent par être tellement absorbées par leur série préférée qu’elles ne se rendent pas compte de la quantité de nourriture qu’elles ont ingérée. Manger en restant attentif(ve) à ce que vous consommez peut vous épargner un grand nombre de calories superflues. Concentrez-vous sur chaque bouchée, mangez doucement et mâchez longuement.

Trop manger après une séance d’entraînement : soyez réaliste concernant vos dépenses énergétiques

Soyons honnêtes, qui n’a jamais pensé à l’en-cas délicieux qui l’attendait au terme d’un entraînement intense ? Ou bien employé l’expression « tu l’as bien mérité » pour justifier un excès à l’issue d’une séance ? À un moment ou un autre, nous avons tous utilisé l’exercice physique comme excuse pour manger plus qu’à l’ordinaire et nous avons fini par consommer plus de calories que nous n’en avons réellement brûlées. Il n’y a aucun problème à manger après un entraînement, et c’est même recommandé, mais restez toujours réaliste concernant vos dépenses énergétiques. Calculez le nombre de calories que vous brûlez en moyenne pendant une séance et essayez de trouver un en-cas adapté. Il doit restaurer vos réserves d’énergie, sans nuire au travail acharné que vous avez fourni.

L’utilisation d’édulcorants artificiels : ne croyez pas tout ce que vous lisez sur les emballages

Les édulcorants artificiels, tels que l’aspartame, la saccharine, l’acésulfame de potassium et le sucralose, sont des additifs alimentaires de synthèse qui ont un goût sucré mais ne contiennent aucune calorie. Cela paraît trop beau pour être vrai ? C’est parce que ça l’est. Des études ont révélé que les édulcorants artificiels ont un effet contre-intuitif et peuvent en réalité amener les gens à prendre du poids. La consommation régulière de ces édulcorants, dans du coca light par exemple, est beaucoup plus susceptible d’entraîner une prise de poids. Cela s’explique par le fait que, face au goût sucré, le cerveau répond naturellement en envoyant des signaux incitant à manger encore davantage, entraînant ainsi une surconsommation de calories. À la place, pourquoi ne pas essayer les édulcorants naturels, tels que le miel ou le sirop d’érable ? Non seulement ils sont efficaces, mais ils contiennent également des nutriments et des enzymes essentiels pour la santé.

Êtes-vous régulièrement victime d’excès alimentaires ? Racontez-nous à quel moment cela vous arrive et pour quelles raisons. Ou alors suivez nos conseils et partagez vos expériences.