10 pensées qui vous accompagnent durant un semi-marathon

Header1

Un semi-marathon. 21 longs kilomètres. Face à la distance, vous êtes seul(e) avec vos pensées. Si vous n’en avez jamais couru auparavant, cela peut paraître intimidant. Quel effet cela fait-il vraiment ? Comment pouvez-vous courir aussi longtemps sans vous ennuyer ? Quelles sont les pensées qui vous traversent l’esprit durant une course à pied aussi longue ? Nous avons interrogé notre équipe Running et regroupé quelques-unes de leurs pensées pour vous:

« J’avais imaginé quelque chose de plus agréable lorsque j’étais dans mon canapé. »

Durant votre course à pied, au début notamment, vous réfléchirez à des centaines d’excuses et raisons possibles pour vous arrêter là et rentrer chez vous. Ignorez-les, soyez plus fort(e). Lorsque vous approcherez des 10 km, c’est là que vous commencerez vraiment à prendre du plaisir. Alors accrochez-vous. À la fin, vous serez incroyablement fier(e) de vous.

« Qu’ai-je envie d’accomplir dans la vie ? »

La course à pied est le meilleur moment pour réfléchir non seulement à vos performances et à vos objectifs, mais également à votre vie. Lorsque vous courez, toutes les choses auxquelles vous n’avez pas le temps de penser dans votre vie quotidienne stressante, telles que vos objectifs de vie, les changements, combien vous avez progressé et où vous vous voyez l’année suivante, commencent à envahir votre esprit. Qui sait, ce semi-marathon pourrait tout changer.

« Qu’est-ce que je dois faire demain déjà ? »

Comme mentionné précédemment, courir donne à votre esprit l’occasion d’explorer les choses auxquelles vous n’avez généralement pas le temps de penser. Cela permet également de vous rappeler les choses importantes que vous avez l’habitude d’oublier : les anniversaires, appeler un(e) viel(lle) ami(e), un projet que vous aviez complètement oublié. Faites le point sur la journée de la veille et planifiez la suivante.

« Inspirez. Expirez. »

Lorsque vous commencez à manquer d’énergie et à vous inquiéter du nombre de kilomètres qu’il vous reste à parcourir, la meilleure chose à faire est de penser à votre respiration. Concentrez-vous sur de petites choses. Sentez le sol, le vent, le soleil. Regardez les arbres, les animaux et les gens. Mettez un pied devant l’autre et profitez tout simplement du moment.

« Cet endroit est magnifique, je ne l’avais jamais remarqué auparavant. »

Vous avez deux heures devant vous et vous souhaitez vous entraîner ? Génial, profitez de ce temps pour découvrir de nouveaux lieux ! Courez sans destination particulière. Explorez des endroits de la ville où vous n’êtes encore jamais allé(e). Prenez le chemin trop escarpé que vous évitez en temps normal et élargissez votre horizon. Le meilleur dans tout cela, c’est que vous découvrirez de très jolis restaurants et parcs, dont vous n’auriez jamais connu l’existence autrement.

« C’est ma chanson ! Accélérons la cadence ! »

La musique est une excellente manière de vous évader pendant votre course. Alors préparez une longue playlist avec tous vos morceaux préférés, à un tempo qui vous motivera, et tout ira bien.

« J’ai déjà parcouru 15 kilomètres, n’est-ce-pas… ? »

Votre Coach vous a dit il y a quelques minutes que vous aviez parcouru 15 kilomètres, du moins c’est ce que vous pensiez. Tout à coup, vous n’en êtes plus aussi sûr(e). Était-ce vraiment 15 ? Ou était-ce 14 ? Non, c’était bien 15, je ne l’aurais pas inventé ! Peu de temps après, votre Coach vous annonce que vous avez parcouru 14 kilomètres. Mince.

« L’ampoule de mon pied droit commence à être énorme. »

Lorsque vous débutez la course à pied notamment, il est très probable que vous ayez une ampoule ou deux. Toutefois, vous pourrez régler le souci en vous procurant des chaussures de course adaptées. Lisez simplement notre article concernant l’achat de chaussures.

« Je ne serai jamais capable de courir 21 kilomètres. »

Un semi-marathon, c’est long. Vous le remarquerez au plus tard lorsque vous serez en train de le courir. Ou du moins lorsque vous essaierez. Mais il est aussi tout à fait possible d’arriver à courir cette distance. Augmentez peu à peu votre volume et vous parcourrez bientôt des distances que vous n’auriez jamais cru possibles.

« Oh, je viens de courir 21 kilomètres. »

Vous avez parcouru les 10 premiers kilomètres, et même si la difficulté augmente, vous y prenez de plus en plus de plaisir. Sans même une pensée, vous continuez à courir. Encore. Et encore. Et sans que vous vous y attendiez, votre Coach Running vous annonce tout à coup que vous êtes à « 500 mètres de l’arrivée ». Vous en êtes déjà là ? Vous donnez tout ce que vous avez pour parcourir les derniers mètres. Terminé. Alors, c’était ça ? Un semi-marathon n’est pas infaisable. Cela requiert seulement beaucoup d’entraînement et davantage de volonté.

À quoi pensez-vous durant vos courses d’endurance ? Dites-le nous en laissant un commentaire.