Votre régime est-il trop restrictif ?

Test 2

Ce n’est un secret pour personne que nous vivons dans une société de plus en plus axée sur la santé. Réduire la consommation de certains groupes d’aliments peut, au début, vous permettre de perdre du poids et d’obtenir les résultats que vous recherchez, mais, bien des fois, se concentrer sur une « bonne » alimentation peut vous entraîner vers un régime trop exclusif et vous faire franchir la limite des habitudes malsaines. Mais comment faire la distinction entre un « bon » et un « mauvais » régime ? Pour commencer, la sensation de faim permanente n’est pas la seule chose qui indique que vous vous engagez sur une pente glissante. Voici 7 signes d’avertissement indéniables qui indiquent que votre régime est trop extrême.

Vous avez sommeil à l’heure du déjeuner

Si vous manquez d’énergie et avez constamment besoin de vous resservir une tasse de café ou bien avez du mal à garder les yeux ouverts durant toute une journée de travail, cela pourrait bien signifier que vous ne mangez pas assez ou que votre régime ne vous apporte pas les bons nutriments. Consommer trop peu de calories par jour vous rend non seulement léthargique tout en diminuant votre niveau de concentration, mais cela vous empêche également d’avoir l’énergie suffisante pour intégrer d’autres habitudes saines à votre quotidien, telles que faire de l’exercice. Il est très fréquent que les personnes dont l’alimentation est trop pauvre en glucides, fer ou fibres, manquent d’énergie.

Vous avez des sautes d’humeur constantes

Nous connaissons tous les dangers de la sensation de faim. Mais même si votre appétit est actuellement sous contrôle, restreindre le nombre de calories ingérées sur le long terme peut affecter les substances chimiques de votre cerveau, ce qui vous fera vous sentir déprimé(e) et anxieux(se), et déclenchera même des fringales. Manger régulièrement et de façon nutritive vous permettra de maîtriser votre glycémie et votre taux de sérotonine. Alors si vous vous trouvez de plus en plus brusque avec vos amis et votre famille, souvenez-vous que cela peut être dû au petit-déjeuner ou au déjeuner sur lequel vous avez fait l’impasse dans le but de perdre du poids.

Vous ne parvenez pas à dormir

Nous savons tous qu’il faut éviter à tout prix le grignotage tard le soir, mais cela ne signifie pas pour autant que vous devriez aller vous coucher le ventre vide. Vous pensez peut-être que ce sont simplement les gargouillis de votre ventre qui vous tiennent éveillé(e), mais en réalité, la faim rend votre cerveau plus actif et alerte. Vous avez alors plus de mal à vous endormir. Pire encore, lorsque vous ne dormez pas assez, votre métabolisme ralentit et votre taux de ghréline augmente, ce qui stimule votre appétit, vous réveille et vous incite à manger davantage. Notre conseil : 2 à 3 heures avant d’aller vous coucher, mangez un repas sain et équilibré, qui vous rassasie sans aller dans l’excès.

Vous avez constamment faim

Flash spécial : si vous avez constamment faim, c’est que votre régime ne vous convient pas. Il est tentant de limiter sa consommation de calories afin d’obtenir des résultats rapides, mais le problème, c’est que si vous vous restreignez de trop, vous aurez par la suite tendance à manger à l’excès.

Vous ne pensez qu’à la nourriture

Vous êtes constamment en train de suivre le nombre de calories que vous avez consommées ou passez plus de temps qu’il n’en faut à planifier votre prochain repas ? Cela pourrait bien être le signe d’une obsession malsaine. Faire un régime devrait vous permettre de prendre davantage conscience de ce que vous mangez, mais vous ne devriez toutefois pas gaspiller votre énergie à ne penser qu’à cela.

Vous avez banni tous les aliments d’un groupe spécifique

Le fait de penser que bannir toute une catégorie d’aliments peut vous aider à atteindre vos objectifs de perte de poids est tout à fait compréhensible. Bien sûr, il se peut que vous perdiez du poids au début, mais chaque groupe d’aliments a une fonction différente, c’est pourquoi il est important d’avoir une alimentation équilibrée. En éliminant certains groupes, vous faites également l’impasse sur des nutriments essentiels, tels que les glucides complexes, qui vous apportent de l’énergie, et la vitamine B, qui permet de contrôler votre humeur. Sans eux, c’est votre santé en général qui est mise à mal.

Votre vie sociale en pâtit

Un programme de perte de poids est considéré comme sain s’il est viable dans la durée et que vous pouvez le respecter dans presque n’importe quelle circonstance, que vous soyez chez vous ou au restaurant. Éviter les activités sociales qui incluent le fait de manger à l’extérieur indique que votre régime est trop extrême. S’il est restrictif au point que vous ne puissiez pas vous faire plaisir de temps à autre ou que vous ne trouviez rien sur le menu que vous soyez autorisé(e) à manger, alors vous aurez du mal à vous y tenir sur le long terme et il est donc voué à l’échec.

Restreindre son alimentation n’est pas une solution durable. Point final. Au lieu de bannir des groupes d’aliments et de compter les calories, prenez le temps de connaître les besoins à long terme de votre organisme. Cela peut paraître difficile à croire, mais il est tout à fait possible de parvenir à un équilibre. Vous devez simplement y travailler. Un mode de vie durable est un mode de vie appréciable.