Tout ça, c’est dans votre tête : Comment atteindre vos objectifs

banner

Endurer un entraînement efficace n’est jamais chose facile. Au contraire, ça nécessite votre engagement le plus total. Même le meilleur des programmes d’entraînement ne fera pas le travail à votre place : au lieu de ça, il ne cessera de vous mettre à l’épreuve. Mais qu’est-ce qui nous motive à continuer à travailler et à donner le meilleur de nous-même ? Avant toute chose, les résultats. En raison du fait qu’ils ne sont habituellement pas visibles durant les premières semaines d’entraînement, c’est important de garder un bon état d’esprit. Les athlètes ayant réussi et qui sortent du lot sont ceux dotés d’un esprit fort. À vrai dire, ce n’est un secret pour personne. Voici donc les pensées positives et les astuces mentales grâce auxquelles vous allez devenir la plus forte version de vous-même.

Le Coach Gym de Freeletics s’assure que votre entraînement ne devienne jamais monotone et que vous n’ayez de cesse de vous améliorer. Heureusement, vous n’avez pas à vous soucier de l’ennui ou de la frustration de ne pas constater de résultats. Tout simplement car des stratégies sont à l’œuvre pour vous guider et vous rendre mentalement plus fort(e) de telle sorte à ne laisser aucune place au doute. Les conseils suivants vont vous préserver de la peur de l’échec et vous aider à maîtriser les tâches qui vous attendent, afin que vous puissiez travailler sur votre objectif jour après jour.

Imaginez-vous le résultat

Qu’est-ce que vous avez à y gagner ? Ceci est particulièrement important : jetez un œil aux résultats obtenus par les autres. Sur notre chaîne Youtube, vous pouvez trouver des gens qui ont débuté de la même manière. Ils ont tous réussi. Mais il leur a tous fallu commencer le processus à un moment donné et ils sont tous passés par des phases où ils ont dû surmonter des obstacles. Leur exemple vous donne un aperçu authentique de ce qu’il est possible d’accomplir. À présent, placez-vous devant un miroir. Essayez d’imaginer aussi précisément que possible les changements qui se produiraient, les effets que cet entraînement aurait sur votre vie, la façon dont votre entourage réagirait…

Prenez des photos de vous chaque semaine : il est en effet très facile d’oublier le chemin parcouru lorsque l’on se compare à soi-même jour après jour.

marian

Apprenez à apprécier la privation

Allez, juste une petite bière !? Commandons juste une pizza… Les privations font partie de l’entraînement. À chaque fois que vous devez dire “non”, c’est une occasion pour vous de devenir mentalement plus fort(e). C’est en toute connaissance de cause que vous devez vous adapter aux privations. Durant votre prochain entraînement, vous serez alors en mesure de dépasser vos limites. Et c’est aussi important pour vous d’être conscient(e) de la raison pour laquelle vous vous privez de quelque chose. C’est pour réaliser quelque chose de beaucoup plus grand qu’un plaisir éphémère. C’est pour réaliser vos rêves.

Établissez une routine dans votre tête

Définissez des heures et des règles strictes pour votre entraînement. Si possible, planifiez-le le matin avant d’aller au travail ou à l’université. Ceci vous permet de bien commencer la journée et vous évite de vous laisser distraire par d’autres activités. Si ce n’est pas possible, allez simplement à la salle de sport directement après la fin de votre journée, en évitant à tout prix de succomber entre-temps à votre canapé.

Si vous trouvez ça difficile de vous motiver, un bon conseil consiste simplement à enfiler vos chaussures et à attraper votre équipement de sport. Vous verrez alors comment vos pas sembleront vous mener automatiquement au rack. Il est aussi scientifiquement prouvé qu’il vous suffit d’exercer une activité pendant 3 minutes pour vaincre votre faiblesse intérieure. 3 minutes, rien de plus.

Connectez-vous

Parlez de votre entraînement à vos amis ou, encore mieux, invitez-les à vous rejoindre. Vous verrez alors qu’un partenaire d’entraînement vous traînera à la salle de sport les jours où vous auriez préféré rester étendu(e) sur votre canapé. Et encore mieux, si vous faites un poids similaire, vous mesurer l’un à l’autre peut vous aider à progresser.

connect

Souvenez-vous pourquoi vous avez commencé

C’est précisément au début, lorsque les résultats majeurs que vous attendez sont encore loin d’arriver, que vous remettez en question vos objectifs personnels : est-ce vraiment important pour moi ? Ai-je vraiment besoin de ça pour être heureux(se) ? Voici un bon conseil : avant de débuter votre entraînement, écrivez les changements auxquels vous aspirez et surtout, pourquoi vous désirez ces changements. Vous pouvez écrire tout ceci sous la forme d’une lettre adressée à vous-même et la garder dans une enveloppe. Relisez-la à chaque fois que vous commencez à avoir des doutes.

Lisez-la encore une fois. La force mentale est en effet comme un muscle et, comme un muscle, elle va se développer tout au long de votre entraînement. Plus on s’entraîne, plus on devient fort, même mentalement. Au début, vous n’avez pas besoin de disposer de toute la force de volonté dont vous allez faire preuve au cours de votre parcours. Travaillons à la développer. Jour après jour.

willpower