Les carences nutritionnelles : Savoir en reconnaître les signes

Header 2

Nous avons tous besoin de nutriments. Mais en tant qu’athlète, vos besoins sont encore plus importants. S’ils ne sont pas satisfaits, votre corps peut en pâtir, ce qui affecte, entre autres, la qualité de vos performances. Puisque notre corps n’est pas en mesure d’exprimer littéralement l’existence d’une carence quelconque, il communique alors en nous envoyant des signes. Afin de vous aider à les reconnaître, voici les nutriments dont les athlètes manquent le plus souvent, ainsi que les signes révélateurs d’une carence nutritionnelle.

Le calcium

Le calcium est un nutriment permettant de renforcer la solidité des os et de contrôler les fonctions musculaires et nerveuses. Alors, si vous vous sentez plus fatigué(e) que d’habitude ou que vous avez des crampes musculaires, il est probable que votre organisme manque de calcium.

Notre conseil : ajoutez quelques produits laitiers à votre alimentation, tels que du yaourt, du lait ou du lait fermenté faible en matières grasses. Si vous êtes végétalien(ne), essayez les légumes-feuilles verts pour augmenter votre taux de calcium.

Le magnésium

Le magnésium est essentiel pour garder des os en parfaite santé et faire le plein d’énergie. Même s’il est plutôt rare de la constater chez des personnes en bonne santé, une carence en magnésium peut survenir si vous avez adopté de mauvaises habitudes alimentaires, consommé une trop grande quantité d’alcool ou souffert récemment de maladie. Comment savoir si votre taux de magnésium est trop faible ? La perte d’appétit, les nausées et les sensations de faiblesse en constituent des symptômes fréquents.

Notre conseil : les amandes, les noix de cajou et les cacahuètes sont des sources précieuses de magnésium, au même titre que les épinards, les haricots noirs et l’edamame.

Le fer

Pourquoi le fer est-il si important ? Le fer est un nutriment qui aide votre organisme à fabriquer des globules rouges. Si vous manquez de fer, votre organisme ne peut pas transporter efficacement l’oxygène et en souffre donc. Les carences en fer se manifestent sous la forme d’épuisement, de sensations de faiblesse, de fatigue et de difficultés à se concentrer. Vous avez remarqué que vous étiez de plus en plus pâle ? Ou quelqu’un vous a-t-il récemment dit que vous aviez l’air malade ? Cela pourrait bien être le signe d’une carence en fer.

Notre conseil : la viande de bœuf et le foie sont très riches en fer. Alors, n’hésitez pas à les ajouter à votre régime alimentaire si vous manquez de fer. Vous êtes végétarien(ne) ? Ne vous inquiétez pas. Les aliments tels que les épinards, les lentilles, le soja et les pois chiches sont eux aussi riches en fer.

Le zinc

En tant qu’athlète, le zinc joue un rôle important dans votre organisme. Il contribue à la croissance, à la formation et à la réparation des tissus musculaires ainsi qu’à la production d’énergie. Les signes d’une carence en zinc sont susceptibles d’apparaître au travers de vos performances. Par exemple, vous pourriez trouver que vous n’avez pas autant de force ou que vous n’arrivez pas à courir aussi longtemps que d’habitude.

Notre conseil : même si cela peut également signifier que vous avez besoin de repos, il est toujours bon de vous assurer que votre alimentation comporte suffisamment de nourriture riche en zinc. Il s’agit par exemple de céréales enrichies, de viande de bœuf, de fruits de mer tels que du homard, du crabe et des huîtres, d’épinards et de graines de potiron.

Pour être le meilleur, votre corps a besoin de ce qu’il y a de meilleur. Gardez simplement à l’esprit que, même s’il est bon d’inclure davantage de nutriments dans votre régime alimentaire, vous devez tout de même vous assurer de les consommer de manière équilibrée et adaptée à vos besoins. Si vous constatez la persistance de l’un des signes mentionnés précédemment sur une période prolongée, allez toutefois consulter votre médecin par mesure de sécurité.