L’hydratation pour les débutants : 4 règles de base

Hydration

Dans l’article précédent de notre guide d’initiation à la vie saine, nous avons abordé le sujet des protéines. À présent, il est temps de passer au chapitre suivant : l’hydratation. Là où la consommation de protéines est moins compliquée qu’elle n’y paraît, l’hydratation est, à l’inverse, loin d’être aussi évidente que ce que la plupart des gens pensent, en particulier lorsqu’une activité physique entre dans l’équation. Étant donné qu’une mauvaise hydratation peut avoir des effets néfastes sur vos performances, votre concentration et votre santé en général, nous avons regroupé ici 4 règles basiques, mais néanmoins essentielles, pour vous aider à rester parfaitement hydraté(e). #HydrationGoals

L’importance de l’hydratation proactive

Avant de vous parler des règles, vous devez d’abord comprendre l’importance de l’hydratation ainsi que la raison pour laquelle rester hydraté nécessite une approche aussi proactive que le fait de s’alimenter sainement. Boire suffisamment d’eau permet en effet d’augmenter votre niveau d’énergie, de lubrifier vos muscles et articulations, d’éviter les excès alimentaires, de stimuler vos capacités intellectuelles et d’améliorer la qualité de votre. Un déficit de seulement ½ litre d’eau peut entraîner une augmentation du taux de cortisol, hormone du stress. Vous serez alors en proie à des sautes d’humeur et ne serez pas au meilleur de votre forme, que ce soit au travail, sur le terrain d’entraînement ou chez vous. Alors, si vous faites partie des personnes qui ont toujours accordé plus d’importance à leur alimentation qu’à leur hydratation, l’heure est venue de vous concentrer sur votre consommation de liquide en suivant ces 4 règles :

Règle n°1 : Les hommes devraient boire au moins 3,7 litres de liquide par jour et les femmes au moins 2,7 litres.

L’institut de médecine (ou « IOM » pour Institut of Medicine, en anglais) recommande la quantité mentionnée ci-dessus comme seuil minimum de consommation journalière. Si vous n’êtes pas certain(e) de connaître votre niveau d’hydratation, vérifiez la couleur de votre urine. Si elle est claire, cela signifie que vous êtes suffisamment hydraté(e). Mais si elle est plus foncée, semblable à la couleur du jus de pomme, cela signifie que vous êtes déshydraté(e). Et si elle est foncée et trouble, vous êtes alors extrêmement déshydraté(e). Voici donc quelques conseils pour être sûr de boire suffisamment de liquide : investissez dans une bouteille d’eau réutilisable et dénuée de BPA, et emportez-la où que vous alliez ; ayez toujours un verre d’eau sur votre table de chevet ; suivez votre consommation quotidienne de liquide à l’aide d’une appli ou, tout simplement, d’un crayon et d’un papier.

Règle n°2 : Ne buvez pas de calories.

Par « hydratation » et « liquides », nous entendons des boissons dépourvues de calories. La méthode la plus appropriée et efficace pour garder votre corps hydraté consiste donc à remplacer l’alcool (évidemment), les sodas, les jus de fruits et les boissons de sport par de l’eau et du thé naturel uniquement. Cela vous permet également de réduire votre consommation de calories et de sucres inutiles. Les boissons de sport ont toutefois tendance à dérouter la plupart des gens. Devrions-nous en boire ou pas ? Mettons les choses au clair : les boissons de sport sont conçues pour fournir à votre organisme un regain d’énergie durant des séances de sport intensives, et non pour satisfaire les besoins d’hydratation de base.

Règle n°3 : Buvez 500 ml d’eau (minimum) dès votre réveil.

Si votre première boisson de la journée est ce grand café noir dont vous avez besoin pour vous réveiller, sachez que vous passez déjà à côté d’une excellente occasion de vous hydrater #HydrationGoals. Que vous ayez soif ou non, après 6 à 8 heures de sommeil, votre corps est déshydraté. Avoir une quantité suffisante d’eau dans votre système permet également de stimuler votre métabolisme et de favoriser le transport des nutriments essentiels au sein de votre organisme. Comme nous l’avons mentionné précédemment, ayez toujours une bouteille ou un verre d’eau sur votre table de chevet de sorte à vous en emparer dès votre réveil.

Règle n°4 : Intégrez l’hydratation à votre programme d’entraînement.

Rester hydraté pendant l’entraînement est une chose que vous devriez également prendre en compte. Et cela ne signifie pas qu’il vous suffit d’avoir une bouteille d’eau près de votre tapis d’entraînement au cas où vous auriez soif aux deux tiers de votre séance. Le jour de votre entraînement, c’est en toute connaissance de cause que vous devriez boire suffisamment de liquide, et ce, juste avant, pendant et après votre séance. Cela peut paraître extrême, mais perdre de la masse corporelle en perdant les liquides de votre organisme peut nuire à vos performances et mettre votre santé en danger. Si vous ne souhaitez pas souffrir de maux de tête ou pire, réglez une alarme pour vous rappeler de boire 500 ml d’eau 1 à 2 heures avant votre séance, puis 200 ml juste avant de commencer, 100 à 200 ml toutes les 10 à 15 min durant votre entraînement et encore 500 ml au minimum par la suite.

C’est simple, mais ce n’est pas toujours évident. Respectez ces règles et restez hydraté(e).