Tout le monde débute quelque part : L’histoire de Wilma Rudolph

wilma header1

Qu’est-ce qui vous retient ? Est-ce le doute ? Un complexe d’infériorité ? Un manque de confiance en vous ? Êtes-vous soucieux(se) de ce que les autres diront car vous faites les choses d’une manière différente ?

Le peur anéantit plus de rêves que l’échec ne le fera jamais. Donc, à partir d’aujourd’hui, redoutez moins et dominez plus. Cessez de vous soucier des autres et de vous y comparer. Seule votre opinion importe et aucune autre. Et que vous couriez un kilomètre en 7 minutes ou en 17 minutes, soyez fier(e) de vous-même. Quoi qu’il en soit, vous l’avez couru ce kilomètre. La chose la plus importante est de ne pas avoir peur d’être un(e) débutant(e). Il ne s’agit pas de savoir à quel point vous êtes bon(ne), mais à quel point vous souhaitez le devenir. Tant que vous croirez en vous-même, vous y parviendrez.

Wilma Rudolph, aussi connue comme la « femme la plus rapide de l’histoire », désignée Athlète Féminine de l’année en 1960, et détentrice de 4 médailles olympiques, était née dans des circonstances particulièrement défavorables. Et pourtant, non seulement elle n’a eu de cesse de battre des records, mais elle est également devenue une source d’inspiration et de changement dans l’histoire de l’athlétisme. Son histoire est édifiante et riche d’enseignements pour tout un chacun.

Wilma est née prématurée en juin 1940, dans l’État du Tennessee. Avant l’abolition des lois ségrégationnistes, ce n’était pas chose facile de grandir en étant la 20ème d’une famille de 22 enfants. En plus de cela, à l’âge de 4 ans, Wilma contracta la polio. Après avoir eu la jambe maintenue dans une prothèse pendant plusieurs années, les docteurs lui annoncèrent qu’elle ne pourrait jamais plus remarcher. Mais Wilma a refusé de l’accepter.

Wilma n’a pas seulement été reconnue pour ses exploits sur la piste, elle a également fait tomber les barrières qui existaient entre les hommes et les femmes au sein des épreuves d’athlétisme, et est ainsi devenue une source d’inspiration pour de nombreuses générations d’athlètes afro-américains. En 2004, le Service Postal des États-Unis a même produit un timbre de 23 cents à son effigie.

Rien ne l’a jamais arrêtée. Les docteurs lui avaient dit qu’elle ne remarcherait plus jamais. À la place, Wilma a alors décidé qu’elle courrait.

S’il y a une chose que vous pouvez retenir de tout ceci, c’est que tout le monde débute quelque part. Tout individu sera, à un moment ou à un autre, un débutant dans quelque chose. Mais uniquement ceux qui persistent parviendront à devenir bons dans ce qu’ils font. Vous êtes né(e) pour courir. Et plus important encore, vous êtes né(e) pour réussir. Par conséquent, endurez la douleur. Franchissez le pas. Oubliez vos peurs et ignorez les opinions des autres. Faites confiance à votre potentiel.

You got this.