Des régimes à effet yo-yo à un tout nouveau mode de vie : L’histoire de Stefan

Header Stefan

L’heure est venue de faire une croix sur les régimes drastiques et leur fameux effet yo-yo, pour la simple et bonne raison qu’ils ne fonctionnent pas. Stefan Wolf, âgé de 26 ans et originaire de Brême, en Allemagne, a souffert de problèmes de poids pendant des années. Enchaînant régime sur régime, il s’est retrouvé victime de l’effet yo-yo et a eu beaucoup de mal à obtenir des résultats durables. Mais tout a changé lorsqu’il est tombé sur Freeletics et qu’il a découvert combien cela pouvait être gratifiant d’éviter les raccourcis. Voici son histoire.

Pendant des années, j’ai eu des problèmes de poids. Parfois, il m’arrivait d’être extrêmement motivé. Je me donnais alors à fond, me consacrais entièrement à ma forme physique pendant plusieurs mois d’affilée, m’entraînais avec acharnement 5 à 6 jours par semaine et limitais ma consommation de calories. Ça peut sembler efficace, mais c’était trop extrême. Les résultats étaient visibles, certes, mais ils ne duraient jamais longtemps, car je me lassais très vite et, bien sûr, je reprenais tous les kilos perdus. Toutefois, ce n’était pas mon seul problème. En effet, ce traitement de choc a également eu de graves conséquences sur ma santé. J’ai souffert de nombreuses maladies et de deux hernies discales. Je n’étais plus très loin de mon point de rupture. Cet effet yo-yo s’est transformé en un cercle vicieux sans fin dont je ne parvenais pas à me débarrasser.

En janvier 2013, j’ai finalement décidé qu’il fallait que je trouve un mode de vie sain et durable, qui me plaise. J’ai alors commencé à chercher de l’inspiration sur YouTube et je suis tombé sur la transformation de Levent. Voir qu’une personne aussi ordinaire que moi avait réussi à réaliser une transformation aussi impressionnante, en modifiant sa routine quotidienne pour la rendre plus saine et y intégrer un programme d’entraînement, m’a fait l’effet d’une bouffée d’air frais. Je me suis dit : « S’il peut le faire, alors moi aussi ». J’ai trouvé le groupe Facebook de Freeletics Brême et j’ai posté un message exprimant mon envie de me joindre à eux pour une séance d’essai. Ils m’ont aussitôt invité à les rejoindre et, le lendemain, j’effectuais mon tout premier workout Freeletics, « Venus ». À ce moment-là, je n’imaginais absolument pas à quel point Freeletics allait changer ma vie. Cette séance m’a laissé des courbatures monstrueuses, mais je me sentais vraiment bien à l’idée d’avoir repoussé mes limites et d’être allé jusqu’au bout. J’en voulais davantage.

Au début, je ne me sentais vraiment pas en forme et j’étais complexé par mon poids, alors j’ai préféré commencer à m’entraîner seul, chez moi. Cependant, j’ai rapidement réalisé que c’était beaucoup plus amusant de s’entraîner à l’extérieur avec le groupe de Brême. Je passais à côté de toute l’énergie et la motivation que l’on ressent lorsque l’on s’entraîne aux côtés d’autres Athlètes Libres. Je sais désormais que notre condition physique importe peu, car tous ont à cœur de se soutenir les uns les autres. Ainsi, après m’être entraîné seul pendant 4 semaines, j’ai finalement rejoint le groupe.

Après seulement 2 mois, j’avais perdu de la graisse corporelle et les résultats se voyaient déjà. Mais c’était très différent de tous les régimes à effet yo-yo que j’avais pu faire auparavant. Je me sentais plus fort, tant mentalement que physiquement. J’aimais ce que je faisais et j’avais tout un groupe derrière moi pour me motiver et me pousser à continuer et à me donner à fond. Ils ont vraiment été présents à mes côtés à chaque étape de mon parcours et nombre d’entre eux sont devenus de très bons amis.

Au terme des 15 premières semaines avec Freeletics, je commençais enfin à me sentir bien dans mon corps et je savais que cette fois-ci, les résultats que j’avais obtenus allaient durer. Et grâce à la persévérance dont j’avais fait preuve, j’éprouvais un tout nouveau sentiment de confiance en moi et d’accomplissement. L’entraînement fait désormais partie intégrante de mon quotidien. Je ne me demande pas : « Faut-il que je m’entraîne aujourd’hui ? », mais plutôt : « Quel workout m’attend ? »

Ne pensez pas au temps que cela vous prendra, car le temps s’écoulera quoi qu’il arrive. La seule chose qui importe vraiment, c’est que vous soyez en mesure de regarder le chemin parcouru avec un sentiment de fierté, en sachant non seulement que vous avez atteint vos objectifs, mais aussi que vous les avez dépassés. En matière de santé et de forme physique, il n’existe aucun raccourci. Faites les choses correctement. Commencez dès maintenant.