Du statut d’obèse à celui de « coach » : L’histoire de Benjamin

Content BenjaminsStory

À quel moment franchissons-nous le point de non-retour ? Maintenant ? L’année prochaine ? Ou lorsque les médecins nous disent que notre poids finira par nous tuer ? Benjamin a atteint ce point il y a 10 ans, lorsque les médecins lui ont annoncé qu’il ne lui restait plus que 5 ans à vivre. N’ayant jamais été très actif physiquement, il a commencé à s’entraîner avec Freeletics pour complètement transformer aussi bien son corps que son état d’esprit. C’est un véritable Athlète Libre qui ne cesse de repousser ses limites en recherchant constamment de nouveaux défis physiques. Découvrez ici son histoire :

Il y a 10 ans, les médecins m’ont annoncé qu’il ne me restait plus que cinq ans à vivre. À l’époque, je pesais 210 kg. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je ne pouvais pas priver mes enfants de leur père ! J’ai donc subi une intervention chirurgicale pour me faire poser un anneau et un bypass gastriques. Grâce à cela, j’ai réussi à perdre du poids, cependant je finissais toujours par le reprendre. Un jour, mon neveu m’a montré la vidéo de transformation Freeletics de Heiko sur YouTube, en me disant que j’en étais également capable. À cette époque, je pesais 145 kg et je lui ai promis que j’allais essayer.

Après un an et des milliers de Burpees, je ne pesais plus que 85 kg et j’étais plus en forme que jamais. Ma vie a complètement changé. Je me suis fait opérer pour retirer l’excédent de peau sur mon torse et mes bras après avoir perdu 125 kg, et j’enchaîne désormais les défis, tels que la Spartan Race Trifecta et même prochainement, mon premier marathon. C’est comme si je prenais ma revanche sur la vie. N’ayant jamais été sportif de toute ma vie, qui aurait cru qu’un jour on allait me surnommer « coach »… J’envisage même de changer de carrière !

C’est désormais à votre tour. Ne restez pas assis à regarder vos objectifs de forme physique vous échapper. Vous n’êtes peut-être pas obèse, mais vous avez tout de même une décision à prendre. Prenez le contrôle de votre vie, tout comme Benjamin l’a fait. Et n’oubliez pas : être en forme n’est pas une destination, c’est un mode de vie.