La soupe dans tous ses états

650x293 Soups header article image

La soupe est l’un des plus vieux plats du monde, mais aussi l’un des plus appréciés. Dès que les températures chutent, et que les légumes-racines font leur entrée dans nos cuisines, les soupes font partie intégrante de nos menus. Elles nous réchauffent et nous apportent les vitamines et nutriments dont notre corps a grand besoin pendant la période hivernale. Nos ancêtres de l’âge de pierre faisaient déjà bouillir des os dans des récipients étanches : le bouillon était né.

Chaude ou froide, liquide ou crémeuse, avec ou sans légumes, en entrée ou en plat principal : la soupe se prépare de nombreuses façons. Les recettes sont diversifiées et la préparation varie en fonction des pays et des traditions. Voici un tour d’horizon des soupes dégustées dans le monde entier. De quoi vous inspirer.

Italie : la soupe minestrone

la soupe minestrone

Le minestrone est une soupe de légumes très riche originaire d’Italie. Elle est traditionnellement accompagnée de ciabatta, de pâtes ou de riz. Son nom vient du terme italien « minestra » qui signifie « soupe ». Les ingrédients principaux sont les carottes, les pommes de terre, de l’ail, les haricots et les petits pois – mais les ingrédients peuvent fortement varier d’une région à l’autre.

Suivez le guide : laver 70g de pommes de terre, 100g de haricots verts, 1 ou 2 carottes, 1 branche de céleri-branche, ½ oignon et 1 gousse d’ail et les couper en petits cubes. Faire cuire « al dente » les pommes de terre et les haricots dans de l’eau salée pendant 10 à 15 minutes, les égoutter et les refroidir. Couper 50g de pancetta en lamelles et les faire revenir dans une grande casserole avec l’oignon et l’ail avec une cuillère à soupe d’huile d’olive à feu moyen. Ajouter au fur et à mesure les carottes et le céleri et faire revenir pendant 1 à 2 minutes. Ajoutez ensuite environ 800ml de bouillon de légumes. Selon les goûts, ajouter quelques pincées de thym et une feuille de laurier. Porter le tout à ébullition puis faire cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes. Ajouter ensuite les haricots et les pommes de terre. Assaisonner avec du sel et du poivre, et ajouter éventuellement des zestes de citron, du persil et du parmesan. Quantités pour deux personnes environ.

Conseil : la soupe minestrone est encore meilleure le lendemain, après avoir infusée toute la nuit.

Angleterre : le velouté de châtaignes

En Angleterre, on prépare les châtaignes de nombreuses façons. On les retrouve par exemple en tant qu’ingrédient principal du velouté de châtaignes typiquement anglais, qui est généralement servi en entrée.

La recette : éplucher 100g d’oignons, 1 branche de céleri et 120g de pommes de terre et coupez les en petits morceaux. Sauté les légumes avec un peu de beurre. Ajouter 120g de châtaignes avec du clou de girofle et assaisonner avec du sel et du poivre. Ajoutez ensuite 450ml d’eau. Porter la soupe à ébullition puis laisser cuire jusqu’à ce que les châtaignes soient tendres. Retirer le clou de girofle et réduire la soupe en purée avec un mixeur, jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Pour l’assaisonnement, ajoutez-y du thym selon l’envie. Les croûtons accompagnent très bien cette soupe. Nous recommandons des croûtons faits maison avec du pain complet ou des noisettes grillées.

Conseil : vous pouvez utiliser des châtaignes fraîches ou déjà cuites !

Russie : le bortsch

le bortsch

Ce potage est originaire d’Ukraine. Il fait désormais partie des soupes russes classiques. Il existe de nombreuses recettes qui varient d’une région à l’autre. Elles contiennent toutes de la betterave rouge, qui donne à cette soupe sa couleur rouge typique et son goût savoureux.

Préparation : couper en dés 250g de rouelles de bœuf et les cuire à feu moyen dans deux litres d’eau pendant une heure. Il est possible de cuire également les os qui apporteront de l’arôme à la soupe. Couper en dés 50g de pommes de terre, 100g de betterave rouge et 100g de chou blanc et les ajouter à la préparation. Couper en lamelles 1 oignon, 1 carotte et ½ racine de persil. Faire revenir le tout dans une poêle avec un filet d’huile, une cuillère à soupe de concentré de tomates et une cuillère à café de vinaigre. Ajouter un peu de bouillon et cuire à couvert pendant 20 minutes, avant d’ajouter au reste de la soupe. Saler et poivrer. Avant de servir, ajouter dans l’assiette une cuillère à soupe de crème aigre, une gousse d’ail haché et quelques herbes fraîches. Verser ensuite la soupe dans l’assiette.

Japon : la soupe miso

La soupe miso est un plat traditionnel de la cuisine japonaise. Les Japonais la savourent dès le petit-déjeuner. Le bouillon de poisson et sa pâte de soja appelée miso donnent à cette soupe son goût caractéristique. Selon la tradition, la soupe miso est dégustée avec des baguettes.

Notre recette : hacher 2 échalotes et 100g de tofu. Faire chauffer 600ml de bouillon de poisson dans une casserole, ajouter les échalotes et le tofu et laisser cuire le tout pendant 5 minutes. Ajouter 2 à 3 cuillères à café de pâte miso. Ajouter 50g de champignons Shitaké et 5 feuilles de wakame (sorte d’algue séchée que l’on trouve dans les magasins bio ou asiatiques). Assaisonner avec de la sauce soja et le jus d’un demi-citron. Selon les goûts, ajoutez-y du sésame grillé à la poêle. Recette pour environ deux personnes.

Remarque : afin de consommer une ration journalière de légumes, chaque soupe doit contenir une base riche en légumes. Ceci est particulièrement important en hiver, car notre système immunitaire est alors plus sensible aux agents pathogènes. Lors de la préparation, veillez également à ne pas faire chauffer la soupe trop longtemps à une température élevée, afin de ne pas perdre les vitamines et minéraux qu’elle contient. Il est conseillé de porter la soupe à ébullition une fois puis de la laisser cuire à feu doux.