La « broscience » : Science ou fiction ?

Untitled 1

À la salle de sport ou sur le terrain d’entraînement, vous avez sûrement déjà assisté à ce type de conversations dans lesquelles quelqu’un partage ses réflexions sur les dernières découvertes, tendances et conseils d’initiés en matière de fitness. Ce phénomène est même connu désormais sous le nom de « broscience » et correspond au partage d’une expérience personnelle sous des allures de savoir scientifique. Les questions qui se posent alors sont les suivantes : dans quelle mesure devrions-nous prêter attention à ces conversations ? Sont-elles étayées par de véritables données scientifiques et, à défaut de cela, sont-elles tout de même une source d’informations utiles ?

Qu’est-ce que la « broscience » ?

Un « bro », c’est-à-dire un pote, désigne ici une personne ou un partenaire d’entraînement quelconque à la salle de sport, sur le terrain d’entraînement ou sur Internet. Un « bro » n’est pas toujours un entraîneur personnel qualifié, mais il a généralement de l’expérience en matière de musculation et d’entraînement.

La « broscience » correspond donc aux conseils d’entraînement et informations qu’un « bro » partage avec les autres, généralement dans le cadre du sport. Ces informations ne sont pas nécessairement étayées par la véritable science, et sont plutôt des expériences personnelles, des hypothèses ou des dires émanant d’une autre personne.

Si tant de gens considèrent la « broscience » comme une source d’informations fiables, c’est parce que la personne qui partage ce type d’informations a bien souvent un physique de rêve et qu’elle semble avoir atteint l’objectif qu’elle visait : « On dirait bien qu’il sait ce qu’il fait, alors je vais suivre son exemple ». C’est simple, attrayant et ça nous épargne toute réflexion.

Qu’en dit la science ?

Lorsque nous parlons de véritable science, nous nous devons de mentionner les deux fondements principaux qui la caractérisent, à savoir : la recherche et les études. Chaque fois qu’il pourrait exister un lien de cause à effet quelque part, la science a pour tâche de le confirmer ou de l’infirmer. Et non, l’expérience en soi n’est pas une preuve valable.

À l’inverse, les études sont fiables car elles sont généralement menées sur un large panel d’individus différents. Pourquoi est-ce important ? Réfléchissez-y un instant. Il n’existe pas deux personnes identiques. Votre métabolisme, système musculaire, structure osseuse, etc., ne fonctionnent pas de la même façon que ceux d’une autre personne. Par ailleurs, les études se déroulent souvent sur plusieurs années, ce qui témoigne de la précision de la recherche scientifique. Les conclusions significatives et les informations fiables ne peuvent pas se limiter à des résultats ponctuels, et doivent au contraire pouvoir être reproduites et vérifiées dans la durée. C’est pourquoi avec la science, il n’est pas rare que les études se poursuivent dans le temps. Les découvertes d’aujourd’hui pourraient donc se révéler tout autres dans les années ou décennies à venir. D’un autre côté, elles pourraient très bien être valables pour toujours.

Alors, à quelle source se fier ?

Il existe deux types de personnes : celles qui croient aux chiffres et aux statistiques, et celles qui font plutôt confiance aux ressentis, expériences personnelles et conseils d’initiés. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de toujours mener vos propres recherches et de vous renseigner sur certaines tendances avant d’essayer une expérience inhabituelle dont votre « bro » vous a parlé à la salle de sport. Ce n’est pas parce qu’elle a fonctionné pour quelqu’un d’autre qu’elle fonctionnera forcément pour vous.