Augmenter sa vitesse : Une question de gènes ?

bella running

Certains disent qu’on naît sprinteur et qu’on devient marathonien. Mais ce n’est pas tout à fait vrai. Beaucoup d’efforts sont requis dans les deux cas. Alors si vous n’êtes pas vraiment rapide de naissance, comment pouvez-vous le devenir ? Découvrez ce qui se cache derrière la vitesse et comment devenir la version la plus rapide de vous-même.

Le corps humain est composé de centaines de millions de fibres musculaires squelettiques, constituées elles-mêmes de fibres musculaires dites « à contraction lente » et « à contraction rapide ». Les fibres musculaires à contraction lente consomment une grande quantité d’énergie car elles l’utilisent lentement et sur une période plus longue avant d’être fatiguées. C’est ce qui les rend essentielles pour les performances et les sports d’endurance, tels que la course de distance. En comparaison, les fibres à contraction rapide consomment moins d’énergie car elles sont plus puissantes mais elles se fatiguent beaucoup plus rapidement. Elles sont importantes pour les activités telles que les sprints. C’est parce que ce type de fibres musculaires peut prendre du volume que les sprinters ont souvent les muscles des cuisses plus développés et visiblement plus forts.

La rapidité est-elle innée chez les athlètes ?

La plupart des gens possèdent les deux types de fibres musculaires en quantité égale mais, chez certaines personnes, l’un des deux prédomine. Les personnes possédant plus de muscles à concentration rapide seront génétiquement plus enclines au sprint, tandis que celles qui possèdent plus de muscles à concentration lente feront de meilleurs marathoniens. Il existe des manières pour entraîner des types de muscles spécifiques : les sprints, les entraînements au poids et les entraînements intensifs à intervalles permettront de développer les fibres à concentration rapide et le cardio (notamment les courses de longue distance) permettra de développer les fibres musculaires à concentration lente.

Mais tout le monde peut augmenter sa vitesse, quels que soient ses gènes. Ne serait-ce qu’en améliorant votre technique, par exemple en utilisant vos bras correctement lorsque vous courez. Les exercices de coordination et de mobilisation amélioreront également votre technique et par conséquent votre vitesse. Les entraînements à intervalles augmenteront votre vitesse maximale, alors continuez de sprinter ! Développer et fortifier les muscles des jambes qui vous propulsent en avant vous aidera également à augmenter votre vitesse de pointe. Être plus rapide requiert également un certain travail de coordination neuromusculaire. Cela fonctionne à deux niveaux : la coordination intramusculaire et la coordination intermusculaire. La coordination intramusculaire implique d’optimiser les unités au sein d’un même muscle et par conséquent de libérer son plein potentiel, tandis que la coordination intermusculaire signifie optimiser l’interaction entre les groupes de muscles. Ces aspects peuvent être améliorés grâce à des entraînements de force pour l’un et de coordination pour l’autre.

Des objectifs différents, des entraînements différents

Que vous souhaitiez gagner des secondes sur votre PB au 100m ou courir un marathon, les différents objectifs requièrent énormément de travail. Pour y arriver, les amateurs de courses se doivent d’altérer leurs entraînements. Les amateurs de courses de distance cherchant à améliorer leur vitesse devront principalement intégrer à leur entraînement des courses d’endurance lentes pour l’endurance et la distance, des entraînements rapides à intervalles pour la vitesse en général et des courses plus longues mais plus rapides telles que les workouts Running, par exemple Shu. De la sorte, vous gagnerez en vitesse sur de longues distances. Les sprinteurs devront continuer à sprinter, travailler sur des entraînements de force tout en améliorant leur coordination.

Celui qui souhaite augmenter sa vitesse en général devra arriver à combiner un entraînement convenable pour atteindre ses objectifs et des temps de récupération. Il est important de ne pas oublier que le corps aura besoin de temps pour atteindre les objectifs ambitieux que vous lui avez fixés, alors soyez patient(e) et travaillez dur.