Êtes-vous adepte de la procaféination ?

171012 Header Natali v1 2

Le scénario suivant est mondialement connu. Le réveil sonne de bon matin. Encore à moitié endormi(e), vous vous frottez les yeux et commencez mentalement à vous préparer pour effectuer un workout Freeletics. Mais avant de faire quoi que ce soit, vous commencez par… boire une tasse de café. Des femmes au foyer aux athlètes professionnels, en passant par les cadres supérieurs et les ouvriers, la plupart des gens ne sont pas opérationnels s’ils n’ont pas commencé leur journée par une tasse de café. Mais pourquoi en est-il ainsi ? Quelle est cette boisson magique et pourquoi nous fait-elle nous sentir aussi vivants ? Avant d’avaler le café posé juste devant vous, lisez ce qui suit et découvrez les réponses à ces questions.

Qu’est-ce que la caféine ?

La caféine est un stimulant naturel que l’on trouve généralement dans le cacaoyer, le guarana et le yerba maté. Toutefois, vous connaissez probablement la caféine comme étant l’un des ingrédients de votre thé vert, de votre maté et, bien sûr, de votre café. Mais comment la caféine de la plante se retrouve-t-elle dans votre tasse ? Voici un résumé du processus de transformation : le caféier produit des « cerises rouges », qui contiennent deux graines vertes. Après leur récolte, ces graines sont transformées en utilisant soit la méthode sèche, soit la méthode humide. La première, qui est plus simple et consiste à laisser sécher les graines au soleil, est utilisée pour les graines qui ont moins de goût et qui sont de moins bonne qualité, tandis que la méthode humide est réservée aux graines de qualité supérieure. Les graines sont ici séparées de la pulpe et transportées dans une cuve de fermentation afin d’en retirer le mucilage. Pour finir, elles sont torréfiées afin de devenir les grains marron et aromatiques que nous connaissons et aimons tant.

Les effets du café sur le cerveau

Le regain d’énergie que vous procure le café est dû à un récepteur du cerveau appelé l’adénosine. Ce neurotransmetteur détend votre cerveau et vous donne envie de dormir. Plus votre cerveau a besoin d’énergie, et donc en consomme, plus la concentration d’adénosine augmente dans votre cerveau et plus vous êtes fatigué(e). Cela paraît logique, n’est-ce pas ? Mais attention, c’est là que la caféine entre en jeu. Celle-ci se fixe sur les récepteurs cérébraux de l’adénosine, ce qui les bloque. Cela signifie qu’il y a moins d’adénosine libérée, vous rendant ainsi plus alerte. Au même moment, lorsque la caféine se fixe sur les récepteurs de l’adénosine, une cascade de signaux cérébraux est alors émise, ce qui vous stimule et vous réveille. Mais voici ce que la plupart des gens ignorent : votre niveau d’énergie n’augmente pas réellement grâce à la caféine, vous vous sentez simplement moins fatigué(e) puisque les récepteurs cérébraux sont bloqués. Souvenez-vous-en donc la prochaine fois que vous siroterez votre café.

Athlètes, attention : qu’est-ce que vous y gagnez ?

Plus vite, plus haut, plus fort : la caféine a également des effets bénéfiques pour le sport. Les données scientifiques prouvent que les performances athlétiques et l’endurance d’une personne augmentent environ 20 minutes après avoir consommé de la caféine. Puisque la sensation de fatigue est bloquée, les athlètes sont capables de s’entraîner plus longtemps et plus intensément. De plus, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, la caféine n’entraîne aucun effet néfaste, comme une déshydratation ou un déséquilibre. En réalité, elle possède même d’autres avantages : la substance dilate en effet les artères coronaires du cœur, lesquelles sont responsables de l’approvisionnement en sang de votre muscle cardiaque. Plus ce dernier est irrigué, plus votre pression artérielle augmente. Beaucoup diraient à présent : « Cela a l’air dangereux ! » Cependant, pour les athlètes, avoir une pression artérielle élevée durant un entraînement ou une compétition peut être avantageux puisque les muscles sont mieux oxygénés, les faisant ainsi travailler plus efficacement.

Au bout de combien de temps la caféine fait-elle effet ?

Vous l’avez deviné : tout dépend de la quantité et de la fréquence à laquelle vous en consommez. Une tasse de café contient environ 100 à 200 mg de caféine. À partir du moment où vous la buvez, il faut à peu près 20 minutes pour que vous en ressentiez les effets. Et combien de temps durent-ils ? Vous pouvez ressentir un regain d’énergie pendant près d’une heure puisque la caféine est directement absorbée dans le système sanguin.

La caféine : une addiction ?

L’un des mythes les plus répandus raconte que l’on peut devenir dépendant de la caféine. Voici les faits : le potentiel de dépendance de la caféine est extrêmement faible et n’existe que si vous en consommez quotidiennement et en très grande quantité (environ 8 tasses par jour). Si le fait de consommer une quantité normale de caféine n’entraîne aucune dépendance, c’est grâce à la sécrétion des hormones du bonheur, la dopamine et l’adrénaline. Il existe d’autres substances provoquant des dépendances qui entraînent une sécrétion beaucoup plus importante de ces hormones, ce qui génère un effet de récompense dont le cerveau se souvient, lui donnant ainsi envie de répéter l’expérience le plus souvent possible. Comme seule une petite quantité d’hormones du bonheur est sécrétée lorsque l’on consomme de la caféine, l’effet de récompense n’a pas lieu. Néanmoins, si de nombreuses personnes aiment autant le café, c’est pour la sensation qu’il procure.

Attention : le danger réside dans votre manière de consommer la caféine !

De nos jours, 80 % de la population mondiale consomme quotidiennement un produit caféiné dont l’amertume naturelle est masquée par des édulcorants tels que le « sucre », et nous en connaissons tous les dangers. Dégustez donc votre café comme il se doit : biologique, issu du commerce équitable et pur.