Obtenir votre Coach

Douleurs musculaires : Causes et remèdes

knowledge musclesoreness 2

Vous connaissez tous la sensation d’avoir les muscles endoloris, non ? Si certains peuvent y prendre plaisir, la plupart d’entre nous en souffrons. La plupart d’entre vous n’oublierons probablement jamais votre toute première Freeletics “gueule de bois” musculaire. Mais qu’est-ce qui exactement vous fait avoir des courbatures et souffrir parfois ? Les douleurs musculaires sont-elles dangereuses ? Est-ce un signe de surentraînement ? Dans la suite, nous allons vous donner un aperçu rapide de ce qui se passe réellement dans votre corps, pourquoi vous éprouvez de la gêne et de douleur et ce à quoi vous devriez faire attention.

Pourquoi souffrons-nous de douleurs musculaires ?

Quand vous forcez sur vos muscles pour la première fois, après une longue période d’inactivité ou si vous les utilisez très intensivement, de petites déchirures microscopiques se produisent dans vos tissus musculaires; que l’on appelle des microtraumatismes. Pendant la récupération, ces petites blessures se réparent. Pendant ce processus, votre muscle se remplit d’oxygène et les nutriments le font gonfler. Ainsi, cela appuie sur les nerfs qui l’entourent, ce que nous ressentons comme de la douleur.

Comme votre corps a besoin de temps pour lancer ce processus, la douleur musculaire se produit souvent pas avant un ou même deux jours après l’entraînement, ce que l’on appelle l’apparition retardée des douleurs musculaires (courbatures).

Auparavant, les gens pensaient que l’acide lactique était la cause des courbatures. Cela a été réfuté – cependant, c’est encore un malentendu très répandu et une connaissance superficielle généralisée.

Les douleurs musculaires sont-elles dangereuses ?

Non ! La bonne nouvelle est que : cela semble pire que ce qu’il en est réellement. Votre corps s’adapte à votre programme d’entraînement et répare ces déchirures microscopiques afin de devenir plus puissant ; en d’autres termes pour devenir plus fort et plus endurant. Chaque séance d’entraînement rend votre corps plus résistant. Et au fur et à mesure les douleurs musculaires deviendront moins fréquentes et moins fortes. Toutefois, si les douleurs persistent pendant plusieurs jours, vous pourriez être bléssé, et par mesure de précaution, vous devriez consulter un médecin.

Me suis-je entraîné trop peu si je ne ressens aucune douleur musculaire ?

Ne pas ressentir de raideurs dans les muscles ne signifie pas que vos muscles ne se développent pas. Tout au long de votre parcours de Free athlète, votre corps continue de s’adaptater au stress qu’il subit pendant les séances d’entraînement. Ainsi, la réparation des microtraumatismes devient moins exigeante physiquement. Néanmoins, le processus de régénération mentionnée ci-dessus demande une adaptation et rend ainsi vos muscles encore plus fort. Alors ne vous inquiétez pas même si vous ne ressentez aucune douleur. Cela peut aussi être un bon signe : vous avez beaucoup progressé et votre corps s’est adapté aux défis.

Pourquoi est-ce que Freeletics peut vous donner de grosses douleurs musculaires ?

Freeletics met au défi votre corps tout entier. Les schémas de déplacements complexes requièrent à un grand nombre de muscles, comme l’ensemble de votre poitrine ou tous les muscles de votre cuisse, ainsi qu’à des petits muscles mineures, comme dans votre cœur ou de votre ceinture scapulaire, de travailler en ensemble – et cela intensivement. C’est pourquoi de nombreux athlètes ont des douleurs musclulaires après leurs premières séances d’entraînement de Freeletics, même s’ils sont entrainés.

De nouveaux schémas de mouvements exigeront toujours beaucoup de votre système musculaire. Tout au long de votre parcours Freeletics, vous apprendrez de plus en plus de ces schémas. Mais dès que votre corps aura appris à s’adapter, vous ressentirez moins de douleur.

Peut-on faire quelque chose contre la douleur musculaire ?

Il n’y a pas de panacée pour les douleurs musculaires. Il faut simplement donner à votre corps le temps de récupérer. Différents traitements fonctionnent différemment pour de nombreux athlètes. Nous en tant que Freeletics nous vous demander explicitement d’éviter toute forme d’entraînement en cas de douleur intense ! Continuer à vous entrainer pourrait conduire à une augmentation des microstraumatismes à l’intérieur de vos muscles et donc créer des blessures graves à long terme. Cependant, nous recommandons d’étirer légèrement les muscles affectés, ainsi que de faire des exercices légers comme de la marche ou de la natation. Avec cela, vous augmentez la souplesse et la circulation du sang de votre système musculaire et donc cela peut aider le processus de guérison.

Vous souffrez de maux et de douleurs qui ne semblent pas s’améliorer ? Nous vous conseillons toujours d’aller consulter votre médecin ou un orthopédiste du sport. Mieux vaut prévenir que guérir.

Et si vous êtes intéressé par le sujet, vous pouvez en savoir plus ici et ici.