Obtenir votre Coach

5 stratégies pour combattre la flemmardise

couch_potato.jpg

Lorsque vous définissez vos résolutions de forme physique, vous vous imaginez généralement les meilleurs scénarios possibles, ou tout du moins quelque chose qui s’en rapproche. Vous êtes plein(e) d’espoir, d’enthousiasme et de projets, ce qui est important et génial en soi ! Cette énergie peut vous aider à vous lancer dans votre parcours pour devenir la meilleure version de vous-même.

Mais ce que vous oubliez parfois de prendre en compte, c’est qu’il y aura des moments qui ne correspondront pas aux scénarios idéaux que vous aurez envisagés.

Se consacrer à une activité physique et avoir un mode de vie plus sain ne se résume pas à ce seul débordement d’enthousiasme éprouvé au début de l’année (ou même quel que soit le moment où vous prenez enfin la décision de vous lancer, de retrouver la forme et de vous sentir bien, tant mentalement que physiquement).

Pour y parvenir, vous devez tout d’abord prendre ce type d’engagement global (étape plutôt facile et plaisante) puis vous y tenir à travers une série de petits engagements (étape moins facile et pas toujours agréable).

Ces derniers correspondent à ces moments plutôt ordinaires au cours desquels vous devez dire « oui » au fait de vous lever plus tôt pour vous entraîner, d’effectuer des exercices difficiles ou de prendre le temps de simplement vous vider l’esprit malgré toutes vos responsabilités… enfin, vous voyez le tableau.

Le risque consiste toujours à ce que nous choisissions la voie du confort plutôt que celle de la progression. En d’autres termes, notre « flemmardise » finit par avoir raison de nous.

Votre tête vous dit de vous entraîner régulièrement et avec acharnement… mais votre petite voix pantouflarde vous garde enchaîné(e) au canapé ou vous force à appuyer (une nouvelle fois) sur le bouton répétition de votre réveil.

Heureusement, il existe des stratégies fiables pour surmonter cette redoutable flemmardise et progresser, aussi bien sur le terrain d’entraînement qu’en dehors. Poursuivez votre lecture et découvrez notre liste de conseils pour faire en sorte que votre parcours de forme ne soit pas dicté par votre petite voix pantouflarde.

Les stratégies recommandées :

Ayez recours au dialogue interne pour obtenir les encouragements d’une personne très spéciale : vous-même

Le dialogue interne est si simple et pourtant si puissant.

Concrètement, cette pratique est un dialogue avec vous-même basé sur le langage et qui vous permet d’être votre propre guide et soutien durant votre parcours. Effectué correctement, il renforce les pensées positives, ce qui vous aide à rester motivé(e), à ne pas oublier vos atouts majeurs ou vos connaissances clés, et à trouver le rythme qui vous convient en matière d’activité physique.

Cette technique est utilisée par de nombreuses personnes, notamment des athlètes olympiques et des agents des forces spéciales de l’armée, afin de renforcer leur concentration et leur détermination lorsqu’elles s’entraînent ou doivent s’acquitter de leur tâche dans les moments les plus importants.

Voici comment commencer à pratiquer le dialogue interne afin de stimuler votre motivation :

  • Remarquez les moments où vous vous dites quelque chose de négatif d’une manière plutôt extrême et adaptez votre langage afin d’être plus réaliste. Par exemple, si, après le travail, vous vous surprenez à penser : « Je n’ai plus aucune concentration, je n’arriverai pas à m’entraîner », essayez de transformer ce discours en : « Ce sera difficile de se concentrer pendant cette séance, mais je vais faire de mon mieux et je me sentirai en pleine forme après ! »
  • Tenez un journal d’attitude positive ou de gratitude dans lequel vous notez les moments forts et positifs de votre journée et ce dont vous êtes reconnaissant(e). Assurez-vous d’y inclure des moments de votre entraînement et les décisions prises en faveur de votre santé, telles que le fait de ne pas avoir succombé à votre en-cas sucré préféré ou d’avoir planifié vos séances et vos repas pour toute la semaine.
  • Trouvez une devise courte et personnelle que vous pourrez vous répéter pendant l’effort. Veillez à la garder positive et brève afin que vous puissiez l’utiliser dès que les choses se corsent ou que vous avez besoin d’aller puiser un peu plus loin dans vos ressources pour atteindre vos objectifs.

Imaginez votre propre réussite grâce à la visualisation

Vous avez peut-être entendu des gens dire que le fait de visualiser sa réussite était la première étape pour y parvenir. La véracité absolue de ces propos est soumise à débat, mais il est indéniable que les personnes qui visualisent leur réussite ont davantage tendance à atteindre leurs objectifs ou, tout du moins, à exceller dans leurs efforts pour y parvenir.

La technique de visualisation consiste à générer des pensées liées à votre réussite. Le terme peut être un peu trompeur car il porte à croire qu’il ne s’agit que de concentrer ses pensées sur des représentations visuelles. En réalité, la visualisation comprend également la mémoire sensorielle de votre corps.

Par exemple, la visualisation vous permet de vous souvenir de la sensation de contraction et de décontraction de vos ischio-jambiers et quadriceps lors d’une course en côte, alors même qu’à ce moment-là, vous êtes simplement en train de travailler vos jambes en salle de sport. Ce même souvenir sensoriel peut intervenir lorsque vous vous préparez mentalement à courir en retraçant le parcours dans votre tête.

À l’instar du dialogue interne, c’est simple mais puissant.

Si vous voulez en apprendre davantage sur la visualisation guidée, allez jeter un œil aux épisodes que votre Coach Mental consacre à ce sujet.

Échangez avec des amis amateurs d’activité physique

Nous autres humains sommes des êtres sociaux et faire partie d’une communauté nous donne un sentiment d’appartenance et le désir d’aider d’autres membres du groupe.

De ce fait, lorsque l’on s’entraîne en groupe ou décide d’adopter un mode de vie plus sains à plusieurs, le processus est naturellement plus facile. En vous rapprochant de gens qui ont des objectifs et des habitudes saines similaires aux vôtres, vous serez entouré(e) de personnes solidaires qui vous aideront à atteindre vos propres objectifs et à vous responsabiliser de façon appropriée.

Il est très simple de rejoindre des groupes proposant des activités ! Il existe partout des communautés axées sur l’entretien de la forme physique et dont la diversité permet de répondre aux attentes de chacun, quels que soient ses centres d’intérêt et sa personnalité. Prenez le temps de faire quelques recherches sur Internet et demandez à des amis de vous aider à en trouver une qui vous convient et qui vous aidera à rester motivé(e) et concentré(e).

Vibrante et positive, la communauté des Athlètes Libres a toujours été l’un des points forts de Freeletics. Son objectif est d’encourager les personnes de tous les horizons à devenir la meilleure version d’elles-mêmes, quoi que cela signifie pour elles. Si vous cherchez de formidables partenaires pour vous aider à sortir de votre routine ou simplement pour vous accompagner tout au long de votre parcours, ne passez pas à côté de notre communauté internationale sur Facebook et n’hésitez pas à échanger avec d’autres athlètes au sein de l’appli !

Pour finir, participez à nos entraînements Freeletics en direct sur YouTube, Instagram et Facebook afin de faire la connaissance de certains de nos ambassadeurs Freeletics et de vous entraîner simultanément avec d’autres personnes comme vous, originaires du monde entier.

Prenez rendez-vous avec vous-même

Il n’y a pas à dire, la planification est d’une grande utilité. Aménager un créneau dans votre agenda pour chaque séance d’entraînement est une façon pour vous de rendre votre engagement encore plus concret et réel.

Trouvez le moment qui vous convient le mieux dans la journée et honorez votre « rendez-vous » comme vous le feriez pour n’importe quel autre, tout en sachant qu’il s’agit là d’un rendez-vous avec votre santé.

Si le moment arrive et que vous vous sentez encore un peu hésitant(e), lancez-vous tout simplement et faites-vous confiance pour mener à bien votre séance et donner le meilleur de vous-même ! Enfilez votre tenue de sport et rendez-vous sur votre lieu d’entraînement. Même si vous ne vous sentez pas prêt(e) à vous entraîner, une fois habillé(e) et sur place, les choses s’amorceront d’elles-mêmes. Si Freeletics fait déjà partie de votre routine, lancer l’appli et vous concentrer sur les phases d’échauffement, de récupération et d’exercices vous aidera à changer d’état d’esprit et à passer en mode « entraînement ».

N’oubliez pas de recharger vos batteries

Pour finir, prévoyez des jours de repos car le risque est d’en faire trop. Même si vous parvenez à vous motiver et à triompher de votre flemmardise plusieurs jours d’affilée, vous devez veiller à ce que votre routine soit viable dans la durée afin de ne pas vous blesser ou vous épuiser de façon excessive.

De plus, il est plus facile de se motiver à s’entraîner lorsque l’on sait qu’un jour de repos nous attend bientôt.

Et ce n’est pas seulement une « récompense ». Votre corps en a réellement besoin.

À vous de planifier ces jours dans votre calendrier et d’en établir le programme. Vous pourriez par exemple prendre le temps de réfléchir à vos progrès ou vous détendre et consacrer le créneau habituellement réservé à votre entraînement à quelque chose qui vous fait plaisir.

Sur le long terme, vous serez capable de rester motivé(e) et régulier(e) si vous intégrez des jours de repos entre vos séances.

Dites adieu à votre flemmardise

À présent, la prochaine fois que vous voyez votre motivation décliner ou que vous n’arrivez tout simplement pas à vous y mettre, utilisez ces stratégies pour vous aider à passer le cap. Commencez par en sélectionner une ou deux puis ajoutez les autres progressivement et vous vous apercevrez rapidement que vous pouvez les appliquer dans d’autres domaines de votre vie, chaque fois que vous aurez besoin de motivation.

Essayer Freeletics dès maintenant